Victor Wembanyama, champion des “stocks” en NBA

Si les Spurs sont mauvais défensivement, ce n'est certainement pas de la faute de Victor Wembanyama, qui compile les interceptions et les contres comme personne en NBA.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Stats
Victor Wembanyama, champion des “stocks” en NBA

Victor Wembanyama fait le dos rond en attendant des jours meilleurs avec les San Antonio Spurs. Si la franchise texane est au fond du trou au classement de la Conférence Ouest, le prodige français semble aller de mieux en mieux sur le plan individuel, avec ce repositionnement au poste de pivot. Après 23 matches joués, Wembanyama est assez irréprochable défensivement et ne peut décemment par effacer à lui seul les carences collectives de son équipe. C'est d'ailleurs le bilan très négatif des Spurs qui l'empêchera très certainement d'être dans l'un des deux meilleurs cinq défensifs en fin de saison, même si ce n'est sans doute que partie remise.

Sur deux des critères statistiques chers aux votants pour composer ces All-Defensive Teams, il y a les "stocks", qui représentent le cumul des interceptions (steals) et des contres (blocks). Victor Wembanyama a joué 22 matches (sur 23 possibles) et est déjà le leader incontesté en NBA à la moyenne de "stocks" par match, avec 4.27 en moyenne. C'est nettement plus que le second, Brook Lopez (3.79) et les poursuivants que sont Anthony Davis (3.72), Shai Gilgeous-Alexander (3.62), le seul guard du top 5, et... Chet Holmgren, cinquième.

S'il maintient le cap tous les ans sur ce plan statistique et que les Spurs deviennent petit à petit compétitifs, rien n'empêchera Wembanyama de squatter les cinq défensifs et de prétendre sans complexe à un titre de Defensive Player of the Year à l'avenir.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest