La preuve que les Warriors ont mal défendu lors du Game 1

Les Golden State Warriors ont laissé les Boston Celtics prendre 38 tirs ouverts ou grand ouverts à trois-points jeudi soir.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Stats
La preuve que les Warriors ont mal défendu lors du Game 1

Les Golden State Warriors ont pris l’eau lors du quatrième quart-temps du Game 1 des finales NBA 2022 alors qu’ils tenaient le match en main. Mais l’écart de 12 points s’est dilapidé lors des différents runs des Boston Celtics, vainqueurs de la dernière période sur le score de 40 à 16. Al Horford, Derrick White, Marcus Smart et compagnie ont fait preuve d’une adresse insolente à trois-points. Ces trois joueurs ont compilé 15 des 21 paniers primés inscrits par leur équipe.

Mais s’ils en ont mis autant, c’est aussi parce que la défense les a laissés faire. Selon les statistiques publiées par NBA.COM, les Celtics étaient ouverts (15) ou grands ouverts (23) sur 38 de leurs 41 tentatives derrière l’arc. De quoi maximiser leurs chances de trouver la cible.

Les Warriors avaient déjà montré des limites en défense autour de la ligne à trois-points contre les Dallas Mavericks au tour précédent. Sauf que les Texans n’ont pas été autant en réussite que les Celtics lors du Game 1 des finales. Smart, Horford et compagnie ne vont pas toujours planter autant. Mais les Californiens ont aussi intérêt à s’ajuster.

Ces failles défensives peuvent s’expliquer par un manque de concentration et d’assiduité sur les rotations, des premiers rideaux trop facilement dépassés ou encore un schéma à revoir. Dans tous les cas, Steve Kerr va devoir trouver une solution avant le Game 2.

Le tir à trois points, la faille dans la défense des Warriors ?

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest