Zach Randolph sera-t-il toujours aux Grizzlies l’an prochain ?

Zach Randolph a l'occasion de se retrouver sur le marché cet été. Le vétéran veut à Memphis et les Grizzlies l'adorent. Une affaire déjà réglée ?

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Zach Randolph sera-t-il toujours aux Grizzlies l’an prochain ?
Zach Randolph a suivi le dernier match des playoffs de son équipe dans un hôtel, à proximité d’Oklahoma City. La faute à une suspension stupide suite à un geste d’humeur envers Steven Adams, le rookie néo-zélandais du Thunder lors du Game 6. [youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=SfNa-Ztsk8A[/youtube]   Cette rencontre malheureuse, perdue par les Grizzlies (tout comme le Game 7), était-elle la dernière pour « Z-Bo » sous les couleurs de Memphis ? Cet été, l’intérieur de 32 ans a l’opportunité de tester la free agency pour la première fois de sa carrière. Sa dernière année de contrat (à 16,5 millions de dollars) est en option et il peut donc se retrouver sur le marché. Mais Zach Randolph a un attachement tout particulier pour Memphis.
« C’est ici que je veux être. C’est la maison. Mes enfants vont à l’école ici et j’ai acheté une maison. C’est chez moi ici. J’ai 32 ans, pas 21. »
Ancienne tête brûlée, le natif de Lower Marion a su trouver une certaine stabilité à Memphis. Il a mûri dans le Tennessee et il s’est imposé comme un cadre de la franchise. Son style de jeu correspond parfaitement à l’esprit des Grizzlies. Ou correspondait. Les nouveaux propriétaires et les nouveaux dirigeants sont très portés sur les statistiques analytiques, ce qui a d’ailleurs coûté sa place au coach Lionel Hollins. Ils ont voulu insuffler une nouvelle marque de fabrique, plus « flashy », plus moderne, à l’équipe de Dave Joerger en début de saison. Le départ catastrophique des Grizzlies et les coups de gueule de « Z-Bo » ont finalement eu raison de ce changement de direction (à l'époque, le joueur était même allé jusqu'à remettre en cause la fidélité de ses dirigeants). Memphis est revenu à ses fondamentaux et la franchise a terminé la saison en trombe, arrachant du même coup une qualification pour les playoffs. Ce n’est pas pour autant que les dirigeants des Grizzlies ont abandonné leur projet. Zach Randolph pourrait bien lever son option cet été, non pas pour quitter Memphis mais pour réclamer un nouveau contrat plus long. Le front office sera-t-il partant pour offrir quatre ans (pour une belle somme) de contrat à un intérieur qui rend impossible le changement de style désiré par le propriétaire et ses sbires ? Le vétéran a tout de même un atout de poids : le soutien des supporteurs.
« Il sait qu’il est adoré et désiré ici », assure son coach. « Nous sommes vraiment sur la même longueur d’ondes et il est facile à coacher. J’espère que l’on pourra continuer à travailler ensemble. »
Les fans des Grizzlies ont râlé après le transfert de Rudy Gay – qui s’est avéré payant – et après le départ de Lionel Hollins. Les dirigeants n’oseront peut-être pas se mettre à dos une large partie du public en ne proposant pas un beau contrat à Zach Randolph. Le vétéran n’était pas là pour le match le plus important de l’année. Mais ce n’est peut-être que partie remise.
Afficher les commentaires (10)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest