Zach Randolph : « La loyauté n’existe que dans certaines franchises »

Zach Randolph a senti qu'il pourrait très prochainement changer de franchise, ce qui embarrasse le joueur de 32 ans. Il veut finir sa carrière à Memphis.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Zach Randolph : « La loyauté n’existe que dans certaines franchises »
Le début de saison de Zach Randolph a été plutôt agité. Ses dirigeants ont d’abord voulu expérimenter un nouveau style de basket – plus rapide, plus fluide – à des années lumières du jeu lent et laid mais terriblement efficace propre aux Grizzlies ces trois dernières saisons. La star a fait la tête, a traîné la patte avant de sortir du bois lorsque Dave Joerger – le nouveau coach – a finalement céder pour revenir aux bases du succès de la franchise l’an passé (finaliste de la Conférence Ouest). Malgré ça, la franchise du Tennessee semble en retrait. Les Grizzlies sont handicapés par la blessure de Marc Gasol et ne sont que treizième de leur Conférence avec 10 victoires pour 12 défaites. Ne soyez pas surpris si le nom de Zach Randolph circule dans les rumeurs de transferts. L’intérieur touche 17,8 millions de dollars cette saison et il percevra 16,5 millions l’année prochaine (il a toutefois la possibilité de se retrouver free agent cet été, la saison 2014-2015 étant en option). Les propriétaires des Grizzlies sont réticents à payer la Luxury Tax –ce qui avait d’ailleurs conduit au transfert de Rudy Gay l’an dernier – et ils veulent changer de style de jeu… bref, Z-Bo est l’homme de trop. Mais le natif de Marion (Indiana) est le représentant idéal de Memphis, une ville et une franchise qu’il adore et dont il a embrassé la culture de « cols bleus ». Star égoïste et immature à New York et à Los Angeles (Clippers), Zach Randolph est devenu un homme et un intérieur inarrêtable dans le Tennessee. Il est devenu le symbole des Memphis Grizzlies.
« J’aime Memphis, c’est ma maison. Je veux vraiment finir ma carrière ici, je l’ai toujours dit. Tout le monde sait ce que j’en pense », a expliqué Zach Randolph il y a quelques jours.
Le vétéran sait également ce que pensent ses dirigeants. Et même si aucune rumeur ne s’est concrétisée (il était pressenti pour rejoindre les Pelicans mais New Orleans ne lâchera pas Ryan Anderson aussi facilement), Z-Bo a sans doute senti le vent tourner.
« Je comprends que c’est un business. Je le comprends vraiment. C’est un petit marché et l’argent est un facteur important. Tout est différent maintenant. Je ne sais pas si ce changement est dû au nouveau CBA ou si c’est le monde qui est différent. Mais ouais, ça me gêne. Ça fait mal. »
Zach Randolph n’a pas apprécié de retrouver son nom au sein des rumeurs de transferts. Pendant encore combien de temps va-t-il porter le maillot des Grizzlies ? Dans les années 90, Z-Bo aurait certainement fini sa carrière dans sa franchise de cœur, tel est le message du joueur de 32 ans.
« J’ai l’impression que la loyauté n’existe que dans certaines franchises. Des organisations à succès comme les Spurs, le Heat ou les Lakers. Des franchises qui accordent de la valeur à leur joueur pour les conserver afin qu’ils terminent leur carrière ici. »
Cela semble de plus en plus difficile d’imaginer Zach Randolph terminer sa carrière à Memphis… et c’est dommage.
Afficher les commentaires (4)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest