Bernard James : « Mon expérience me donne un avantage »

Le rookie des Mavs estime que son vécu lui permet d'être déjà prêt mentalement.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Bernard James : « Mon expérience me donne un avantage »
Il sera à coup sûr l'une des attractions de l'année. Bernard James n'est pas un rookie comme les autres. A 27 ans, ce vétéran des forces US a repris ses études à Florida State avant d'être drafté cette saison par Cleveland qui l'a envoyé à Dallas. L'intéressé se souvient de l'ovation de la foule qui l'a accueilli en scandant "U.S.A. - U.S.A."
« Cela m’a fait du bien de voir tout ce soutien et ce patriotisme », a-t-il confié à Hoopshype. « Pendant la nuit entière, presque tous ceux qui ont été draftés entre la 1ère et la 32ème position avant moi ont été acclamés par la moitié de la foule et hués par d’autres. De voir tout le monde ensemble c’était un grand sentiment. »
James a notamment servi en Irak et il en garde des souvenirs forts.
« En Irak, j’ai subi une attaque au mortier dans laquelle six détenus ont été tués et 67 autres blessés. C’était le chaos complet pendant environ cinq ou six heures jusqu’à ce que tout redevienne sous contrôle et qu’on soit certains que tout le monde était OK. »
En étant sélectionné au second tour (#33), il sera en fin de contrat de rookie à la fin de la saison. Une aubaine pour le joueur qui aura alors l'occasion d'assurer son avenir en signant un deuxième contrat plus tôt.
« C’était un plan avec mon agent. Toutes les équipes avec lesquelles j’ai discuté correspondaient à ce que je cherchais. Je voulais vraiment aller au second tour pour avoir un deuxième contrat plus tôt. Comme je suis un rookie âgé, être bloqué avec un contrat de quatre ou cinq ans, ce n’est vraiment pas une bonne chose pour moi. Plus vite je serai au deuxième et mieux ce sera. »
En plein chantier, les Mavs auront donc la chance d'avoir dans leur rang un rookie qui, s'il n'a encore aucune rencontre NBA au compteur, est déjà prêt mentalement.
« Je pense que je n’étais pas prêt quand j’étais plus jeune du point de vue de la maturité. Il y a beaucoup de manipulation quand vous avez 18 ou 19 ans. J’ai beaucoup de respect pour les joueurs mais tu dois être vraiment mûr pour pouvoir gérer tout cela. Je ne pense pas qu’on aurait pu me manipuler mais maintenant je suis dans une bonne situation et mon expérience me donne déjà un avantage sur mes collègues. »
Afficher les commentaires (8)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest