Libération : C.J. Miles n’a plus peur de faire des erreurs

C.J. Miles a franchi un cap cette saison avec les Cavaliers. Disposant d'une option cet été, il souhaite rester à Cleveland.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Libération : C.J. Miles n’a plus peur de faire des erreurs
Il suffit souvent d’un changement d’environnement pour voir un joueur se métamorphoser, d’une manière positive ou non. Drafté par les Jazz, au second tour en 2005, C.J. Miles a passé 7 saisons dans l’Utah avant de rejoindre Cleveland, l’été dernier. S’il ne garde pas des mauvais souvenirs de ces années au pays des Mormons, le joueur de 25 ans avait besoin de voir ailleurs afin de redonner du souffle à sa jeune carrière :
« Je sentais que j’étais en train d’abandonner juste parce que j’étais là depuis longtemps. La voie dans laquelle l’équipe s’engageait ne me correspondait pas. Il n’y avait pas de mauvaises relations (entre lui et le Jazz), c’était juste le moment (de partir). Il n’y a pas eu de clash ou de truc comme ça, c’était juste le moment. Ils le savaient et je le savais, » expliquait C.J. Miles à propos de son départ du Jazz à The Beacon Journal.
[superquote pos="g"]"La voie dans laquelle l’équipe s’engageait ne me correspondait pas."[/superquote]Le natif de Dallas, convoité entre autre par les Rockets et les Lakers, décide alors de rejoindre les Cavaliers, en pleine reconstruction autour de Kyrie Irving. Pourtant les débuts de C.J. Miles dans l’Ohio sont loin d’être à la hauteur de ses attentes et de celles du coaching staff. Il tourne à 5,9 points (29% aux tirs, 27% à trois-points) en 15 minutes sur les 10 premiers matches de la saison. Victime d’une grippe intestinale et en perte de confiance, le joueur bénéficie même d’une semaine de repos de la part de son coach, Byron Scott :
« Il a eu un début de saison difficile, il a perdu sa place dans la rotation. Depuis qu’il est revenu il tourne à plein régime. Il parle un peu plus (sur le terrain) que ce que je l’aurais pensé mais il fait aussi tout ce dont j’attendais de lui. »
Réputé pour son tir à trois-points, C.J. Miles n’a pas déçu dans ce domaine. Dès le mois de décembre, il revenait en force dans la rotation (15 pts, 47% aux tirs, 49% à trois-points). Alors qu’à Utah, Miles devait se préoccuper de son temps de jeu et assurer sa place sur le terrain, il a carte blanche à Cleveland. Il en profite pour arroser de loin : déjà 287 tirs tentés pour 110 dedans, son record personnel, avec encore 16 matches à jouer. [superquote pos="d"]"Il m’a fallu quelque temps pour prendre confiance sans craindre de faire des erreurs."[/superquote]C.J. Miles a fait quelques cartons : une marque à 33 points et deux autres à 28 pions, notamment. Il ne se contente plus de tirer à trois-points, il a de plus en plus le ballon en main et apprécie son rôle actuel :
« J’ai une mentalité différente. Il m’a fallu quelque temps pour prendre confiance sans craindre de faire des erreurs. Je ne pouvais pas jouer comme ça avant (à Utah) car vous n’aviez pas l’autorisation d’être agressif sous peine de perdre des ballons. En jouant agressif, vous faîtes les bons gestes car vous laissez votre instinct prendre le dessus. Ici, je peux faire de plus en plus de choses. »
Seule la première année du contrat de C.J. Miles était garantie aux Cavaliers. Le joueur souhaite évidemment rester dans l’Ohio. Et puis même, si son avenir ne s’écrit pas à Cleveland, Miles a prouvé cette saison qu’il peut être bien plus qu’un shooteur.

Les statistiques de C.J. Miles

SEASON AVERAGES
Season Team G GS MPG FG% 3p% FT% OFF DEF RPG APG SPG BPG TO PF PPG
12-13 CLE 56 13 21.2 0.416 0.383 0.871 0.3 2.4 2.7 0.8 0.8 0.3 1.0 2.2 11.2
Career 445 172 19.5 0.419 0.341 0.797 0.5 1.7 2.3 1.2 0.7 0.3 0.9 2.3 8.7
Afficher les commentaires (3)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest