Quand DeMarcus Cousins touche OJ Mayo là où il ne faut pas

DeMarcus Cousins et OJ Mayo sont devenus intimes hier soir, mais le mariage n’est probablement pas à prévoir de sitôt.

Théophile HaumesserPar Théophile Haumesser  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Quand DeMarcus Cousins touche OJ Mayo là où il ne faut pas
Comme chaque jour minute fois, DeMarcus Cousins a trouvé le moyen de se mettre quelqu’un à dos hier soir… et son équipe de perdre un nouveau match. A la liste des mecs avec lesquels il ne partira probablement pas en vacances, il peut désormais rajouter les noms d’OJ Mayo et de Rick Carlisle. Les deux joueurs se sont chauffés hier soir durant l’affrontement Mavs/Kings, car Mayo n’a pas apprécié de se prendre un coup à l’entrejambe. S’en est suivi un joli petit échange d’amabilités sur lequel Mayo est revenu après la rencontre.
« J’avais tellement la rage », expliquait-il.   « Comment ça peut te venir à l’idée de faire un truc comme ça dans un match, tu vois ce que je veux dire ? C’est un joueur talentueux, il a une chance d’être sélectionné pour le All-Star Game, mais quand tu fais des choses de ce genre, ça te redescend d’un niveau. »
De son côté, DeMarcus Cousins clame que cet attouchement musclé et furtif n’était pas intentionnel.
« Ce n’était pas fait exprès, mais il y a eu pas mal de trashtalk. Ce n’était rien de sérieux, ça fait partie du jeu. »
  [youtube]http://www.youtube.com/watch?v=lQPBSI0W9o4[/youtube] Forcément, Mayo est allé expliquer à l’intérieur de Sacramento ce qu’il pensait de lui en lui disant, en gros, que s’il « se concentrait sur le fait de jouer au basket, il aurait l’occasion d’être bon », mais que ce type de comportement faisait de lui un « garbage player ». Après le match, il allait même plus loin dans son analyse.
« Ce mec a des problèmes mentaux. Il est talentueux et il a l’opportunité de devenir le visage de cette franchise, mais je ne crois pas qu’il le veuille…   Il a de très gros problèmes d’immaturité. Espérons qu’il grandira et qu’il deviendra un grand joueur. Il en a clairement le potentiel. »
Sans vouloir être trop pessimiste pour Sacramento, Cousins semble encore bien loin d’avoir compris comment mettre son attitude au niveau de son talent. La preuve, il n’y pas qu’avec Mayo qu’il a trouvé le moyen d’échanger des politesses, puisqu’il en a également envoyées en direction de Rick Carlisle. Le coach des Mavs venait de demander un temps mort alors que les Kings étaient en train de réaliser un run lorsque Cousins s’est mis à applaudir et à crier dans sa direction. On ne sait pas ce que Carlisle lui a répondu, mais la chaîne ESPN a estimé qu’en plus de couper le son, il valait mieux aussi flouter sa bouche...
« Je l’aime beaucoup en tant que joueur et c’est ce que lui ai signifié », a expliqué Carlisle avec un sourire narquois.
Après les joueurs, les consultants télés et les coaches, Cousins va devoir trouver de nouvelles catégories de gens avec qui se chauffer. On plaint les cheerleaders…
Afficher les commentaires (9)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest