Kenneth Faried et Denver, la rupture inévitable

Alexis RabutéPar Alexis Rabuté Publié

Au vu de la situation actuelle des Denver Nuggets, la place de Kenneth Faried semble davantage être sur la liste des trades.

C’est triste au vu de la belle histoire qui les unit mais le lien entre les Denver Nuggets et Kenneth Faried semble être sur le point de se briser. Même si ce n’est pas encore officiel, cela paraît inévitable.

Tout d’abord, il est évident que l’intérieur des Nuggets part comme un remplaçant au départ de la saison. Le coach Mike Malone l’a confirmé : la paire titulaire sera logiquement composé de Nikola Jokic et Paul Millsap, fraîchement arrivé d’Atlanta.

Déjà, la situation n’est pas idéale pour Faried. Mais récemment, la franchise du Colorado a décidé d’aligner les billets pour conserver Mason Plumlee, un concurrent direct. L’ancien des Blazers a décroché un beau pactole avec 41 millions de dollars sur trois ans.

Si le message envoyé par Denver semblait déjà assez clair, la rupture s’est intensifiée lors du fameux Media Day. Attendu au tournant, le Manimal n’a pas déçu. Il a tout simplement affirmé qu’il n’était pas un joueur de banc. Sous-entendu ? Mettez-moi dans le cinq ou je fais mes valises.

Les récents évènements prouvent que ses déclarations ne sont pas tombées dans l’oreille d’un sourd. A l’entraînement du jour, Faried n’était tout simplement pas présent. Officiellement, il était « malade ».

Les rumeurs de trade risquent de se multiplier le concernant. Désormais, il faut voir ce que les Nuggets peuvent parvenir à récupérer en échange. En perte de vitesse au niveau sportif, il dispose d’encore deux ans de contrat pour un total de 25 millions.

Le secteur intérieur de Denver est plein. Sur les postes 2 et 3, ils sont trois pour deux postes : Wilson Chandler, Gary Harris et Will Barton (sans oublier le jeune Malik Beasley et Juan Hernangomez). Le manque semble à la mène, où Jamal Murray s’impose mais ce n’est pas son vrai poste.

Dans le sillage d’un trade de Kenneth Faried, Emmanuel Mudiay pourrait également prendre la même direction. La franchise ne compte plus sur le meneur de jeu.