Le coach des Hornets explique pourquoi LaMelo Ball n’est pas starter, on ne valide pas

Le coach des Hornets explique pourquoi LaMelo Ball n’est pas starter, on ne valide pas

James Borrego s'est justifié sur sa gestion de LaMelo Ball aux Charlotte Hornets mais son constat nous paraît un peu faussé.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Les Charlotte Hornets s’en sont remis à un excellent Gordon Hayward, tranchant et clutch, pour battre le Orlando Magic hier soir (107-104). L’ailier All-Star a marqué 39 points (avec 9 rebonds) dont le game winner à sept dixièmes du buzzer. Mais cette performance étincelante ne doit pas faire oublier pour autant l’impact des joueurs du banc sur cette rencontre. Dont celui de LaMelo Ball, pointé à 11 points, 5 rebonds et 8 passes en 28 minutes. Avec le meilleur différentiel de la partie : +15.

Une nouvelle sortie très solide du troisième choix de la draft. Sans doute le rookie le plus prometteur et le plus prolifique avec Tyrese Haliburton depuis le coup d’envoi de la saison. Mais malgré 12 points, 6 rebonds et 6 passes de moyenne en moins de 25 minutes, son coach James Borrego refuse toujours de l’introduire dans le cinq majeur. Il explique pourquoi.

« Si vous perdez la balle cinq fois en seize minutes, ça ne va pas le faire pour moi. Si ça se passe comme ça en attaque, vous avez intérêt à m’apporter quelque chose en défense. »

LaMelo Ball vraiment si maladroit ?

Oh boy. Ça tire à balles réelles. Une remarque qui intervient un weekend où LaVar Ball aurait confié que son plus jeune fils serait frustré par son rôle de remplaçant à Charlotte. Sans que l’on sache s’il s’est réellement plaint, vu qu’il est difficile de distinguer le vrai du faux avec le papa excentrique. Jusqu’à présent, LaMelo Ball renvoyait surtout l’impression d’être humble et heureux de jouer.

Le point de vue de Borrego peut tout à fait se comprendre. Sauf que le constat est largement exagéré. Parce que le jeune homme tourne à 3,5 ballons perdus sur 36 minutes. C’est mieux que Stephen Curry (3,6), Luka Doncic (4,1), James Harden (4,6) ou Trae Young (4,7).

Ball a besoin d’apprendre et, pour apprendre, il a besoin de faire des erreurs. Quant à ses prestations en défense, il est évident que sans être un stoppeur, il a au moins montré une certaine envie et un vrai sens du rebond.

Surtout que Devonte Graham, le titulaire au poste un, est catastrophique depuis la reprise. 13 points en 34 minutes, pour 33% aux tirs, 33% à trois-points et 6,4 passes. Mais c’est vrai qu’il ne perd qu’un seul ballon par match… Borrego n'ose peut-être pas casser la dynamique de son cinq majeur, qui ne tourne pas trop mal.

Après tout, Melo a encore le temps. Et c'est un atout intéressant en sortie de banc. Mais il ne faudra pas trop tarder avant de lancer le jeune prodige dans le grand bain. Parce que l'avenir, à Charlotte, c'est lui.

LaMelo Ball, apprenez à aimer le pur showman de demain !

Un petit cadeau pour finir de vous convaincre ?

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest