Manu Ginobili : « J’avais encore en tête le Game 6 »

Manu Ginobili était lui aussi abattu à l'issue du Game 7. Pour lui, les Spurs ont perdu le titre dans le match précédent.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Manu Ginobili : « J’avais encore en tête le Game 6 »
On peut analyser la prestation de Manu Ginobili de deux manières différentes. Premièrement, l’Argentin semblait avoir très bien encaissé son dernier match complètement catastrophique. « Gino » était agressif d’entrée de jeu, il a attaqué le cercle, a assuré la gestion du jeu lorsque Tony Parker était relégué sur le banc et a même inscrit plusieurs paniers très importants pour les San Antonio Spurs. Il est d’ailleurs, avec Tim Duncan, le seul joueur de l’effectif texan à afficher un différentiel positif (+6, +2 pour Timmy). D’un autre côté, on pourra souligner qu’El Manu a encore perdu la balle à plusieurs reprises en fin de rencontre. Cependant, le mal était fait depuis bien longtemps selon lui :
« Personnellement j’avais encore en tête le Game 6 », explique Manu Ginobili en conférence de presse. « On a pas trop mal joué ce soir, ils ont juste mis plus de shoots que nous. LeBron et Battier étaient chauds, ce genre de chose peut arriver. Mais être si près du but, de sentir que vous allez décrocher le trophée avant que tout ça disparaisse d’un coup, c’est vraiment dur… »
Comme la plupart des membres des San Antonio Spurs, Manu Ginobili estime donc que les Texans ont perdu le titre lors du Game 6. A 30 secondes de la fin, les joueurs de Gregg Popovich comptaient encore 5 points d’avance avant que Ray Allen n’arrache la prolongation dans les derniers instants, alors que les officiels de la ligue installaient déjà le podium pour les Spurs.
« Il n’y a qu’une ligne très légère entre le fait de célébrer un titre en passant un super été et le fait de se sentir mal et déçu. »
Manu Ginobili a montré ses limites durant ces finales. Même s’il est toujours capable d’éclairs de génie, il n’a plus la même inspiration. Ce qui ne signifie pas pour autant que le joueur de 35 ans est fini.
« Ce n’est pas le moment (de penser à la suite). Je suis très déçu, j’en reste bouche bée. »
Il reste désormais à savoir comment Gino se remettra de cette déception avant d’envisager la suite de sa carrière.
Afficher les commentaires (4)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest