Marc Gasol, l’homme à abattre

Sans Pau Gasol, les clés de la maison espagnole ont été placées entre les mains de Marc Gasol. L’intérieur a pris le relais de son frère et sera l’homme à abattre ce soir pour les Bleus.

Syra SyllaPar Syra Sylla | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Équipe de France
Marc Gasol, l’homme à abattre
Un Gasol peut en cacher un autre. Après avoir glané le titre de meilleur défenseur de NBA la saison dernière, Marc Gasol est venu conquérir l’Europe. Et sans son frère Pau dans les parages, l’intérieur de la Roja fait trembler les raquettes à l’Eurobasket 2013.
« Marc Gasol est le meilleur intérieur de l’Euro », affirme Tony Parker.
Et le meneur des Bleus n’est pas le seul à avoir cette certitude. Marc Gasol fait l’unanimité et ses performances depuis le début de l’Euro en sont la preuve parfaite. Pilier de la défense espagnole, le joueur des Grizzlies s’est montré indispensable à plusieurs reprises. Sa présence dans la peinture et sur les rotations défensives ont obligé de nombreux adversaires à jouer au large. Sur la défense en homme à homme, Gasol est difficilement franchissable et Nenad Krstic a vécu un calvaire en demi-finale mercredi (4 pts à 1/4 et 13 minutes de jeu seulement). Et l’intérieur espagnol est également une plaie en attaque pour les adversaires de la Roja. Balle en main, Gasol a fait un clinic à son poste tout au long de l’Euro. Quand les défenses se resserrent sur lui, le pivot se fait un plaisir de montrer ses talents de passeur en servant les arrières espagnols.
« Il faut l’arrêter mais on aura besoin de toute l’équipe. Ce n’est pas qu’Alexis et Johan. Il faudra être ensemble. Contrôler le rebond, les contre-attaques. On sait ce qu’on a à faire », déclare Parker.
Si c’est la défense collective française qui devrait être mise à rude épreuve ce soir, Johan Petro et Alexis Ajinça seront les premiers à devoir monter d’un cran pour pouvoir limiter la montagne espagnole.
« Tony m’a donné quelques conseils, mais pas que sur Marc Gasol. Il m’a expliqué qu’il fallait bien que je garde les bras en haut pour éviter de prendre des fautes, comment prendre les écrans. Il faut que je sois attentif en défense pour ne pas faire de fautes bêtes.   On va éviter les petites fautes de bras sur ses prises de position et sur ses dribbles. Et on sait que même si on fait les efforts sur lui et qu’il ne shoote pas, il va être dangereux. Quand les ailiers viennent aider en défense, ils vont se faire avoir parce que Gasol va faire la passe. Il faut qu’on le contrôle du mieux possible », explique Ajinça.   « C’est difficile. Dès que tu veux mettre plus de pression ou jouer dur, tu fais faute, il sait très bien jouer avec ça. Et quand il se met à rentrer ses shoots, tu ne peux pas vraiment l’arrêter. Il va falloir qu’on se focalise sur nous-mêmes. »
[superquote pos="d"]"Dès que tu veux mettre plus de pression ou jouer dur, tu fais faute, il sait très bien jouer avec ça." Ajinça[/superquote]Marc Gasol est donc la clé de cette rencontre, en attaque comme en défense.
« Il a eu un rôle décisif contre les Serbes en annihilant Krstic et en étranglant l’attaque serbe. Il est fort mais c’est également un bon passeur. Il donne beaucoup de solutions à ses partenaires », analyse Vincent Collet.
Mais la Roja puise également sa force sur la profondeur de son équipe pleine de talents. Sur le front arrière comme dans la peinture, la sélection espagnole dispose d’une défense de fer et de très nombreuses armes offensives (Rudy Fernandez, Sergio Rodriguez, Jose Calderon…). Et limiter l’Espagne au seul Marc Gasol serait une erreur fatale. Tony Parker en est conscient.
« Marc est le leader de l’équipe mais Sergio Rodriguez est le métronome. C’est un joueur très important et il faudra aussi l’arrêter. Et il y a de forts joueurs à chaque poste. Si on les laisse dérouler, ça peut faire très mal »
 
« Sur la profondeur de banc, l’Espagne est supérieure. Leurs joueurs du bout du banc sont des cadors en Euroleague. Ils sont brillants, ils bougent bien. L’Espagne a cette culture de la gagne ancrée en eux », ajoute Collet.
Empêcher Marc Gasol de sévir dans la peinture ne sera donc qu’une étape. Mais une étape qui pourra se révéler bien précieuse.   [youtube hd="0"]http://www.youtube.com/watch?v=DP2_BovnfBc[/youtube]

Les stats de Marc Gasol depuis le début de l'Euro

Match Min FG 2P FG 3P FG FT Reb AS TO ST BS PF Pts
M/A % M/A % M/A % M/A % O D Tot C D
vs Croatia 34 3/8 37.5 3/7 42.9 0/1 0.0 8/11 72.7 0 11 11 1 4 0 1 3 8 14
vs Slovenia 37 6/12 50.0 6/11 54.5 0/1 0.0 5/9 55.6 2 5 7 2 5 0 1 1 9 17
vs Czech Republic 31 1/4 25.0 1/4 25.0 0/0 0.0 0/0 0.0 2 8 10 2 2 1 1 2 2 2
vs Poland 21 6/8 75.0 5/7 71.4 1/1 100.0 2/3 66.7 1 5 6 1 1 1 0 1 2 15
vs Georgia 22 2/6 33.3 2/6 33.3 0/0 0.0 0/0 0.0 1 7 8 4 0 2 2 2 3 4
vs Greece 28 6/9 66.7 5/8 62.5 1/1 100.0 7/8 87.5 1 4 5 2 5 1 1 3 8 20
vs Finland 26 2/5 40.0 2/5 40.0 0/0 0.0 2/2 100.0 1 6 7 2 1 0 1 3 2 6
vs Italy 37 11/19 57.9 10/17 58.8 1/2 50.0 9/12 75.0 2 8 10 0 2 1 0 4 11 32
vs Serbia 22 3/6 50.0 3/5 60.0 0/1 0.0 1/2 50.0 1 4 5 6 1 1 0 2 3 7
Afficher les commentaires (8)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest