Mark Jackson : « John Stockton n’était pas un grand shooteur »

Mark Jackson s’est assuré d’avoir les fans d’Utah à dos pour un bon moment… Il devrait savoir qu’on ne touche pas à John Stockton.

Théophile HaumesserPar Théophile Haumesser  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Mark Jackson : « John Stockton n’était pas un grand shooteur »

Mark Jackson n’en démord pas, Stephen Curry et Klay Thompson forment le meilleur backcourt de shooteur de toute l’histoire de la ligue.

« Il n’y a pas photo et je ne dis pas ça au hasard. J’ai vu jouer tous les plus grands et c’est avec le plus grand respect que je dis cela. »

En ce qui concerne le « respect » certains fans hardcore d’Utah (on n’est pas sûr qu’il en existe d’autre sorte) ont tout de même eu du mal à encaisser les commentaires de Jax au sujet du dieu vivant des terres mormones : John Stockton.

Interrogé par David Aldridge sur d’autres grandes paires de shooteurs, Mark Jackson a analysé le duo Jeff Hornacek-John Stockton de la façon suivante :

« Hornacek, grand shooteur. John Stockton, de bon à très bon, mais pas un grand shooteur. Ne vous méprenez pas sur mes propos, c’était l’un des plus grands joueurs, mais personne ne le considèrerait comme un grand shooteur. »

Un avis qui n’a rien de honteux si l’on se concentre sur le volume de tirs et le style de jeu (Stock étant avant tout un meneur-passeur), mais qui, en analysant les pourcentages de réussite pourrait être qualifié d’un peu injuste. Jody Genessy de desertenews.com s’est ainsi amusé à comparer l’adresse de ces quatre joueurs. Voici ce que ça donne :

  • Thompson (three years): 43.6 percent from the field; 40.9 percent from 3-point range; 83.1 percent on free throws.
  • Curry (five years): 46.2 percent from the field; 44.0 percent from 3-point range; 89.5 percent on free throws.
  • Stockton (19 years): 51.5 percent from the field; 38.4 percent from 3-point range; 82.6 percent on free throws.
  • Hornacek (14 years): 49.6 percent from the field; 40.3 percent from 3-point range; 87.7 percent on free throws.

Plus intéressant encore, il a comparé leur pourcentage en carrière en « effective field goal », une mesure statistique qui permet de combiner les tirs à deux et à trois-points tout en prenant en compte le fait qu’un tir longue distance vaut un point de plus qu’un tir ordinaire.

« Stockton, ce que Jackson considère comme un ‘bon à très bon shooteur’, a aligné un pourcentage fantastique de 54,6% pendant presque 20 ans. Or il se trouve que c’est exactement le même pourcentage que celui de Curry depuis qu’il est entré dans la ligue. »

Une fois encore, on est vraiment dans le détail ici et il semble effectivement que les Splash Brothers soient bien partis pour figurer dans l’élite des duels d’arrières-artilleurs (Jerry West et Gail Goodrich, c’était pas mal aussi quand même), mais c’est toujours intéressant de confronter les idées que l’on a de certains joueurs à la réalité des chiffres.

Afficher les commentaires (7)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest