Nicolas Batum, le couteau suisse

Nicolas Batum s'éclate aux rebonds depuis quelques matches. Des performances qui nous rappelle à quel point le Français est polyvalent.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Nicolas Batum, le couteau suisse
Derrière chaque grande équipe, on retrouve une voire plusieurs superstars, un grand coach, un dirigeant malin et une brochette de lieutenants polyvalents et de role player efficaces. Avec ses performances actuelles (et depuis déjà quelques saisons), Nicolas Batum mérite l’oscar du meilleur second rôle. Le Français n’est pas la première option de son équipe et il n’est pas (encore ?) un All-Star. Mais son impact sur les Portland Trail Blazers – actuellement cinquième de la Conférence Ouest – est indéniable. « Batman » est capable de tout (bien) faire sur un terrain. Et c’est une denrée rare en NBA. Un profil prisé par les meilleures équipes de la ligue. Damian Lillard et LaMarcus Aldridge récolteront les honneurs pour la saison des Blazers – et ce n’est pas un scandale – mais Batum est peut-être le joueur qui apporte du liant et solidifie l’équipe de Terry Stotts. Un « Glue guy » comme Luol Deng pouvait l’être à Chicago ou comme Chandler Parsons à Houston. L’an passé, The Oregonian avait même osé présenter l'ancien joueur du Mans comme le meilleur joueur de la franchise.
« Je peux faire plein de choses dans cette ligue », déclarait le Français à l’époque.
Nicolas Batum avait marqué les esprits la saison dernière avec son fameux « five by five » (plus de cinq unités dans cinq catégories statistiques), c’est désormais aux rebonds qu’il impressionne. Après un léger passage à vide – au même titre que sa franchise – fin février, il est à nouveau d’attaque. Il vient de gober 49 rebonds lors des trois dernières rencontres, battant ainsi son record à deux reprises (désormais de 18 prises, établi cette nuit face aux Hawks).
« Il fallait que je sois plus agressif surtout en l’absence de LaMarcus Aldridge », raconte-t-il à The Columbian. « Même s’il est de retour, je ne dois pas m’arrêter-là. Je suis un ailier je dois aider aux rebonds. Surtout à l’approche des playoffs. »
Les joueurs NBA se doivent d’être de plus en plus complet. Les positions sont moins définies que par le passé. La présence de Nicolas Batum facilite la vie de ses coéquipiers et surtout de son coach, qui peut aligner son ailier un peu partout sur le terrain. Depuis son match raté face à Utah (3 points, 3 rebonds, 3 passes – complet même dans les mauvais soirs), il tourne à 16,1 pts à 50% aux tirs, 11,8 rebonds et 4,1 passes (mais aussi 1 block et 1 interception) sur les six derniers matches. Comme quoi, il a beau être français, Nicolas Batum est un vrai couteau-suisse.

Les statistiques de Nicolas Batum cette saison

2013-14 POR 61 35:43 4.5 9.8 45.8 1.7 4.8 34.9 2.3 2.8 82.4 1.3 5.6 6.9 5.2 2.6 1.0 0.7 2.0 13.0
Afficher les commentaires (16)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest