Phil Jackson : « J’ai cru que JR Smith allait pleurer »

Phil Jackson a raconté à son ami Charley Rosen les bouleversements dans l'effectif qui ont marqué sa première saison complète à la tête des New York Knicks.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Phil Jackson : « J’ai cru que JR Smith allait pleurer »
Le jour où Phil Jackson a compris que ses ambitions avec les Knicks seraient forcément déçues la saison dernière, il s'est résolu à jouer à chamboule-tout. JR Smith, Iman Shumpert, Pablo Prigioni et Samuel Dalembert en cours d'année, puis Tim Hardaway et Andrea Bargnani plus récemment, ont fait leurs valises. Dans une chronique de Charley Rosen, qui retranscrit les paroles de son patron et ami, on comprend mieux les motivations du Zen Master. On apprend ainsi que Jackson a sollicité des entrevues individuelles avec JR Smith (pour son manque de professionnalisme), Shumpert et Hardaway ("parce qu'ils régressaient").

Sur JR Smith

"On a parlé de sa déclaration dans la presse où il affirmait que la profondeur qu'on avait chez les arrières serait le meilleur atout de notre équipe. Jusque-là, ça n'avait pas été le cas... Il était censé porter la responsabilité du scoring en sortie de banc mais il ne faisait pas son boulot. Son comportement avait été inacceptable et je lui ai dit que les gars avait protesté deux fois contre son attitude. Il ne m'a pas vraiment répondu, c'est un mec très sensible avec ses grands yeux de biche... J'ai cru qu'il allait pleurer mais il m'a finalement dit qu'il avait des problèmes avec sa nana".

Sur Iman Shumpert

"Après sa blessure à la hanche, son jeu a chuté rapidement. Est-ce qu'il avait d'autres problèmes ? Il m'a dit qu'il ne savait pas ce qui n'allait pas avec son jeu. Comme pour JR, on a rien résolu après cet entretien. J'aime Shump. Mais il a une personnalité très bruyante et imposante. C'était parfois difficile pour les autres gars de gérer ça, surtout quand les choses n'allaient pas pour lui ou pour l'équipe. Si on a envoyé JR et Iman à Cleveland, c'est parce que c'était le meilleur endroit pour eux dans l'optique de jouer au basket. Nous, on a récupéré du cap space". 

Sur Tim Hardaway Jr

"Je lui ai dit qu'il balançait la balle au lieu de la shooter. Sa défense pénalisait l'équipe, il ne fermait pas sur les tireurs extérieurs et il ne faisait pas confiance à une éventuelle aide défensive sur le second dribble. Derek Fisher m'a quand même dit que sa défense s'améliorait, donc je ne l'ai pas accablé. Il a pris ces commentaires à coeur et a bossé. Le joueur du réveillon, on a passé la nuit à LA après un match contre les Clippers. Ce n'est pas le genre de choses qui aident quand on a match le lendemain. J'ai demandé à Derek quels joueurs étaient les plus perturbateurs. Il m'a dit que même si JR ne lui répondait jamais mal, il avait constamment l'air d'être sous un nuage noir. Du coup, il avait peur que son énergie négative soit contagieuse". 

Sur Samuel Dalembert

"Il s'est endormi pendant une session d'avant-match dans le vestiaire..." Et tout ça n'est qu'une infime partie des problèmes rencontrés par Phil Jackson pour sa première saison complète à ce poste...  
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest