Boogie craque, Draymond est possédé : ce qu’on a retenu du week-end

Le week-end a comme toujours été riche en petits événements et faits de jeu intéressants en NBA. On vous relate ça ici.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Boogie craque, Draymond est possédé : ce qu’on a retenu du week-end
Il y a tellement de matches, d'actions et d'histoires qui se disputent et s'écrivent chaque soir en NBA qu'il est difficile de garder un œil sur toutes les performances et les anecdotes. Mais notre crew est là pour vous mettre au parfum des infos les plus pertinentes (ou non) du week-end. - On a vu Anthony Davis boiter à plusieurs reprises durant le match contre OKC et des médias affirment qu'il a passé un examen aux rayons X dans la foulée, même si lui jure que tout va bien. On se demande malheureusement jusqu'à quand il va pouvoir tenir avant de devoir être à nouveau éloigné des terrains... - DeMarcus Cousins a shooté à 9/30 (!) en global et à 4/10 à 3 points contre les Knicks. L'évolution, ça a quand même ses limites... Boogie" a d'ailleurs pas mal été gêné par Joakim Noah, qui s'est uniquement concentré sur le fait de gêner le franchise player des Kings. La tactique a été payante et Cousins n'a pas réussi à dissimuler sa frustration. - Même le pauvre Omri Casspi, pourtant meilleur pote de "DMC" à Sacramento depuis des années, n'a pas échappé à sa colère. - Sur le plan individuel, Reggie Jackson a fait retour assez convaincant avec Detroit (18 points, 4 passes), mais l'ancien du Thunder a porté l'oeil aux Pistons, qui étaient sur une belle série de victoires avant de s'incliner contre Orlando cette nuit. - Les fans des Knicks ont un peu pris la confiance avec ces 8 victoires en 11 matches. Ils n'ont pas hésité à troller Matt Barnes en scandant le nom de Derek Fisher, qui n'a pourtant pas laissé une trace indélébile à New York... On sent quand même que Barnes a hésité une ou deux fois à grimper en tribunes pour venger son honneur. - A chaque fois qu'on pense que les Grizzlies vont couler, ils arrivent à suffisamment "grinder" pour garder un niveau de compétitivité élevé. Depuis la blessure de Mike Conley, Memphis a gagné deux de ses trois matches et des joueurs d'habitude plus discrets comme Troy Daniels (31 pts contre les Lakers) ont step up. - Ça va mieux pour Evan Turner, enfin en positif (+11 lorsqu'il était sur le terrain) sur un match des Blazers cette saison contre Miami. Le voilà à -154 sur l'ensemble de la saison. Impact player. - Draymond Green a ENCORE rendu hommage à son film préféré, "Incontrôlable" de Michaël Youn. Ça tourne à la propagande là. https://www.youtube.com/watch?v=36Io-WULdz4 - Les Wolves étaient à -7 avec 51 secondes à jouer et sans la possession, ce qui leur donnait 0.2% de chances de battre les Hornets à cet instant samedi. Ils ont pourtant renversé la situation avant de gagner en prolongation. Et si c'était le déclic et le début de la remontée pour les ados de Thibs ? - Les Hawks ont pris 44 points d'écart dans la tronche contre les Raptors et sont clairement en crise (9 défaites en 10 matches). Ça paraît fou quand on pense qu'il a été élu coach de l'année il y a un an et demi mais ça commence à chauffer pour Mike Budenholzer, qui peine à trouver le remède. - D'habitude, lorsque l'on sait que Joël Embiid sera mis au repos, on préfère encore mater un épisode de Derrick qu'un match des Sixers. Samedi, ils ont montré qu'ils étaient capables d'embêter une bonne équipe de l'Est, Boston, jusque dans les dernières secondes. Si Philly a été aussi menaçant, c'est surtout parce que Dario Saric a sorti un super match (21 points et 12 rebonds en 27 minutes) et cassé les chevilles du pauvre Jonas Jerebko sans la moindre espèce de pitié. http://www.dailymotion.com/video/x54etqw_dario-saric-casse-les-chevilles-de-jonas-jerebko_sport  
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest