Les Sacramento Kings enfin sur la voie du succès ?

Les Sacramento Kings sont à la ramasse cette saison. Pourtant, la franchise progresse, en témoigne sa victoire face aux Clippers, hier soir.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Les Sacramento Kings enfin sur la voie du succès ?
Comme nous vous l’annoncions dans le dernier REVERSE, les Sacramento Kings sont loin de porter la couronne, ces dernières années en NBA. La franchise californienne est en nette perte de vitesse, après avoir atteint son apogée au début des années 2000, avec Vlade Divac, Chris Webber, Peja Stojakovic and co. A l’heure actuelle, on ne sait toujours pas si les Sacramento Kings vont s’exporter à Seattle, et donc disparaître, mais la franchise semble pourtant aller mieux. Du moins sur le parquet. Au sortir d’une série de six défaites de rang, mi-janvier, les joueurs de Keith Smart se sont remobilisés. Depuis ? 11 victoires, 6 défaites et des cartons face à des équipes susceptibles de jouer les playoffs (140 points contre les Warriors, 116 aux Clippers, 121 aux Bulls, 119 contre les Nets). Non, les Sacramento Kings ne sont plus ridicules. Certes, ils traînent toujours dans les bas fonds de la Conférence Ouest (13ème sur 15), mais l’état d’esprit de l’équipe a changé, comme le rappelle DeMarcus Cousins à ESPN, après le coup d’éclat réalisé cette nuit face aux Clippers :
« On retrouve les Sacramento Kings du début de saison. On a verrouillé la défense. »
Si les coéquipiers du jeune pivot font plus parler leur puissance de feu à chaque match, c’est bien en défense qu’ils ont le plus progressé. Les joueurs sont (enfin) capables de sortir quelques stops défensifs pour s’assurer la victoire dans les fins de match serrées. A ce jeu là, Toney Douglas, débarqué aux Kings en février, a fait forte impression en muselant Chris Paul.
« Toney Douglas était incroyable ce soir, » lâche DeMarcus Cousins au Sacramento Bee.   «  Un meneur de jeu expérimenté peut diriger une équipe et c’est ce qu’il a fait. Sa défense était incroyable. »
Douglas termine la rencontre avec 7 passes et 19 points, dont 17 dans le dernier quart-temps alors que les Sacramento Kings étaient menés 86-78 à 11 minutes de la fin du match. Il ne s’est pas contenté de montrer l’exemple aux jeunes pousses, il a montré la voie en les poussant à défendre :
« Dans le dernier quart temps, c’est le money time ! Le moment pour gagner. Je leur ai dit 'Concentrez-vous sur la défense, qui se soucie de l’attaque ? Nous devons mettre des stops !'. »
[superquote pos="d"]« Toney Douglas était incroyable ce soir, » DeMarcus Cousins[/superquote]Les Sacramento Kings ont fait mieux que ça. Un 38-18 passé aux Clippers, quatrième de la Conférence Ouest. Une récompense pour Keith Smart qui supporte les erreurs défensives de ses joueurs à longueur d’année. Le coach ne s’est pas fait prier pour féliciter son meneur remplaçant :
« Douglas a la capacité à mettre de la pression sur le porteur de la balle. Il le faisait déjà à l’université et maintenant en NBA. Ce type est un pro. »
Au final, Smart est fier du rendement de ses joueurs :
« Nous avions prévu d’être très agressif en défense. Nous pouvions laisser quelques dunks et alley-oops mais nous voulions les user. »
Dans le dernier quart, les Clippers n’ont shooté qu’à 5 sur 14 pendant que Toney Douglas faisant son show, validant ainsi la victoire des Sacramento Kings. De quoi fatiguer Chris Paul :
« Ils ont célébré ça comme s’ils avaient gagné les finales ».
Oui Chris, les Sacramento Kings ne sont pas habitués à gagner des matches cette saison. Mais attention, cela pourrait changer.
Afficher les commentaires (6)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest