Draymond Green propose… de mettre Rudy Gobert sur le banc 🙄

Bon déjà, l'avis de Draymond Green n'est pas inintéressant. Le problÚme, c'est qu'il semble biaisé dÚs que Rudy Gobert est concerné. Mais son analyse de la finale de la Conférence Ouest entre les Minnesota Timberwolves et les Dallas Mavericks (0-1) reste à écouter.

Pour le contexte, sur le Game 1, les Wolves ont réalisé un "pari" risqué : vivre ou mourir (surtout mourir sur ce match là) avec les points inscrits par le duo Luka Doncic - Kyrie Irving. Comme Antoine l'a expliqué, le coach de Minnesota Chris Finch a notamment demandé à Gobert de "drop" sur le moindre pick-and-roll de Doncic.

Pour son propre podcast, Green a donc analysé ce choix tactique.

"Quand tu joues contre de supers extérieurs - et Dallas en a deux -, avec cette défense en 'drop' tout le match... Tout d'abord, si tu donnes un régime sec à un super extérieur de cette Ligue, il va tout manger.

Quel ajustement ? Tu pourrais dire qu'ils vont désormais coller les écrans. Et ce n'est pas vraiment la force de Rudy. Pourtant, je trouve que Rudy s'est vraiment amélioré sur ce point cette année. Je trouve qu'il fait vraiment mieux cette année, notamment dans ses déplacements.

A mon avis, voici l'ajustement que Minnesota doit faire : plus de Kyle Anderson et ça peut vouloir dire utiliser Rudy Gobert en sortie de banc. Je sais ce que vous allez dire, Rudy a le meilleur différentiel de l'équipe sur le premier match, ce n'était pas la faute de Rudy et je ne dis pas ça. Mais ils ont un problÚme au niveau des duels", a jugé Draymond Green.

Encore une fois : ce n'est pas inintĂ©ressant. Effectivement, la dĂ©fense en "drop" n'a pas fonctionnĂ© sur le Game 1. Et les Wolves vont devoir s'adapter. Probablement tenter une autre stratĂ©gie. Mais venant de Green, c'est tout de mĂȘme systĂ©matique de critiquer / dĂ©nigrer / sacrifier Gobert...

Surtout qu'en l'Ă©tat, c'est une hypothĂšse trĂšs peu probable ! Le Français se trouve au cƓur de l'organisation dĂ©fensive de Minnesota. Finch lui accorde une confiance totale. Et il avait bel et bien le meilleur diffĂ©rentiel de son Ă©quipe au Game 1 (+10).

Par contre, Rudy Gobert pourrait ĂȘtre contraint de relever un dĂ©fi : celui de changer son approche pour dĂ©fendre sur pick-and-roll. Une adaptation qui doit venir de Finch. Le mĂȘme coach qui a choisi de placer Karl-Anthony Towns sur Nikola Jokic pour permettre Ă  Gobert de couvrir la relation Ă  l'intĂ©rieur, notamment avec Aaron Gordon, face aux Denver Nuggets (4-3) au tour prĂ©cĂ©dent.

Un choix d'ailleurs trÚs critiqué à l'époque... par Green. Pour la finalité que l'on connaßt. Une histoire vouée à se répéter ?

Sur le dernier match, Finch a benché Towns au profit de Reid. C'est vrai que le garçon était chaud en attaque mais il n'a pas l'intention de se passer de Gobert.
RĂ©pondre
ça rappelle un commentaire de Vincent Collet quand il est passé à NBA Extra: https://www.youtube.com/watch?v=mYJ6Gg83nJk

Il rappelle justement le fait que Rudy a beaucoup progressĂ© cette annĂ©e pour Ă©viter de trop dropper sur les PNR et ĂȘtre plus agressif sur le porteur de balle.

Je pense qu'une grosse problématique du game 1, c'est davantage celle des extérieurs des Wolves qui n'ont pas tenus leurs duels. Mais je ne suis pas Draymond :)
RĂ©pondre
Il a le meilleur net Rating de lin de son Ă©quipe + 15,7 pts quand il est sur le terrain, Conley deuxiĂšme Ă  11,7...
Le troisiĂšme des joueurs encore en course... derriĂšre Horford et Lively...
Bref, c'est évident, il handicapé tellement son équipe que sa présence correspond souvent aux bons passages de son equipe
RĂ©pondre
La defense de Minesota s'est faite détruire encore plus facilement quand Rudy était sur le banc
C'est plus un problÚme d'intensité, de concentration, d'énergie et d'implication que de match ups je pense (à l'image des matchs 3, 4 et 5 contre Denver)
RĂ©pondre