Alexis Rabutépar Alexis Rabuté   

Doc Rivers est comme n’importe quel observateur de la NBA. Il ne comprend pas cette fuite des talents vers la conférence Ouest.

Doc Rivers constate depuis plusieurs saisons déjà que la conférence Ouest est de loin la plus relevée des deux. Le coach des Los Angeles Clippers s’inquiète donc lui aussi de l’intersaison en cours.

Déjà plus forte, l’Ouest a réussi à attirer les plus grands talents de la conférence Est (Jimmy Butler, Paul George, Paul Millsap, Jeff Teague etc..). Une fuite des talents qui interroge Rivers.

« Je ne comprends pas cette logique », avoue-t-il. « C’est ainsi. Cela va juste être une conférence encore plus difficile, si c’est encore possible. »

Surtout, cela semble être un problème qui ne se résout pas au fil du temps. C’est d’ailleurs pour cela que Doc Rivers remet en cause le système de la draft, qui ne rééquilibre pas assez la ligue.

« On aurait pu le penser avec tous ces picks que l’Est a eu pendant 15 ans, mais dès qu’ils draftent un super joueur, il va à l’Ouest », se plaint-il. « Quand je grandissais, c’était l’exact opposé. C’était l’Est et les Lakers quand j’étais jeune. Maintenant, c’est l’Ouest et quelques équipes. »

Parmi les équipes concurrentes à l’Est, il y aurait donc forcément les Cleveland Cavaliers mais aussi les Boston Celtics. Surtout avec la venue de Gordon Hayward, le seul gros joueur à avoir quitté l’Ouest.

« Je pense que Gordon Hayward a été le plus intelligent », estime Rivers. « Il a quitté la ville. »

Il est vrai qu’à l’Est, il ne va pas rencontrer l’armée d’All-Stars à son poste (Durant, Leonard, George, Butler). Par contre, il reste tout de même un certain LeBron James à battre..