118 Charlotte Hornets CHA
102 Minnesota Timberwolves MIN
97 Orlando Magic ORL
105 Indiana Pacers IND
107 Philadelphie Sixers PHI
86 Utah Jazz UTA
107 New York Knicks NYK
85 Los Angeles Clippers LAC
92 Memphis Grizzlies MEM
100 Portland Trail Blazers POR
88 Milwaukee Bucks MIL
99 Washington Wizards WAS
114 New Orleans Pelicans NOP
107 Oklahoma City Thunder OKC
96 San Antonio Spurs SAS
85 Atlanta Hawks ATL
98 Sacramento Kings SAC
114 Denver Nuggets DEN
88 Detroit Pistons DET
116 Cleveland Cavaliers CLE
102 Dallas Mavericks DAL
110 Boston Celtics BOS

BasketSessionpar BasketSession   

Le coach des Warriors estime que son équipe méritait de perdre. Mais il souligne tout de même l'importance de la perte de son intérieur All-Star.

Le match d'hier, les Golden State Warriors pouvaient le gagner de plein de façons différentes. Un peu plus de précision de la part des superstars (Kevin Durant, Stephen Curry et Klay Thompson ont tous fini sous la barre des 50% de réussite). Ou une seconde de plus au chrono, histoire que KD shoote juste avant le buzzer final. Voire une concentration accrue en deuxième période. Un peu de tout ça et l'affaire était dans le sac. Mais ce sont bien les Houston Rockets qui sont repartis avec la victoire. Ils n'ont pas démérité, au contraire.

Néanmoins, difficile de ne pas souligner l'impact de la sortie prématurée de Draymond Green sur le score final. Au moment où le All-Star a rejoint le vestiaire, touché au genou, les Warriors menaient 101-88.

"La blessure de Draymond a tout changé pour nous. C'est important d'avoir ses joueurs les plus énergiques sur le terrain quand nous ne sommes pas encore en condition comme c'est le cas actuellement. Tout est parti en vrille pour nous dès qu'il est sorti du terrain", explique Steve Kerr

Les Warriors se sont notamment arrêtés de défendre sans le DPOY. Ils se sont laissés aller. Et les Rockets en ont profité pour conclure leur comeback.