Andrei Kirilenko et Alexey Shved retenus en Russie pour encore quelques jours

Très sollicités en Russie après les J.O., les deux futurs Wolves vont bientôt s'envoler pour Minneapolis.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Andrei Kirilenko et Alexey Shved retenus en Russie pour encore quelques jours
L’ouverture du training camp de Minnesota approche à grands pas mais Andrei Kirilenko et Alexey Shved sont toujours en Russie. La raison ? Les deux anciens joueurs du CSKA Moscou, transférés cet été aux Timberwolves, participent actuellement au programme « Basket Sans Frontières », le premier organisé en Russie.
« Des joueurs NBA, des coaches, dont certains sont des légendes, ont la possibilité de partager un peu de leurs connaissances et de passer du temps avec la nouvelle génération », a indiqué l’intérieur de 31 ans au Star Tribune.  « Ces jeunes joueurs vont emmagasiner ces petites choses que vous ne pouvez pas obtenir autrement. Ils apprennent en jouant, au contact de ces personnes qui ont énormément d'expérience. Ces petites choses aident vraiment les gars à s’améliorer. Ils voient à quel point il faut travailler dur pour réussir. Nous reverrons certains de ces joueurs en NBA. »
Dans les dix prochains jours, Andrei Kirilenko va préparer son départ pour Minneapolis et poursuivre sa préparation pour être en forme optimale pour le training camp des Wolves. A Minnesota, Alexey Shved pourra donc compter sur son coéquipier pour faciliter son intégration. Il fera tout de même le voyage outre-atlantique en compagnie de son frère qui lui servira d’interprète au pays de l’Oncle Sam. Les deux joueurs auraient du quitter la Russie plus tôt dans l’été. Mais en revenant de Londres avec une médaille autour du coup, la première pour la Russie depuis l'éclatement du bloc soviétique, Kirilenko et Shved ont été très sollicités après les Jeux. Attendu en Août pour être présenté à la presse américaine, l’ancien Jazz précise que c’est le Président Poutine en personne qui l’a appelé pour lui demander de prolonger son séjour en Russie.
« C’est un peu obligatoire, vous devez être présent (Rires). Vous connaissez Poutine, vous n’allez pas contre Poutine en Russie. »
Avant d’ajouter :
« Je plaisante. »
Afficher les commentaires (5)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest