Anthony Davis appréciait moyennement jouer avec Dennis Schroder…

Dennis Schroder et Anthony Davis n'avaient visiblement pas développer la meilleure des alchimies...

Julia BeaugerPar Julia Beauger | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Anthony Davis appréciait moyennement jouer avec Dennis Schroder…

Ce n’est jamais simple de développer une alchimie avec ses équipiers. Surtout lorsqu’on est un meneur porté sur le scoring. Alors on n’est pas très surpris d’apprendre qu'aux Los Angeles Lakers Anthony Davis n’appréciait pas réellement de jouer avec Dennis Schroder.

C’est surtout qu’il était frustré par le jeu de l’Allemand, qui ne lui faisait pas assez de passes, selon lui. C’est ce que rapporte Eric Pincus pour le Bleacher Report :

« D’après une source NBA familière de certaines galères qu’ont connues les Lakers dans la campagne 2020-21, Davis a ressenti de la frustration parce qu’il ne recevait pas autant de ballons au poste avec Dennis Schroder à la mène qu’avec Rondo la saison précédente. »

Et les chiffres vont dans le sens de ce sentiment. Des chiffres ramenés sur 36 minutes, pour ne pas que les différences de temps de jeu interfèrent. Sur 36 minutes, donc, Rajon Rondo faisait 4,3 passes décisives à Anthony Davis en 2019-20. La saison dernière, Dennis Schroder ne lui lâchait que 2,1 assists en moyenne.

Logiquement, AD avait de quoi être frustré. Certes il a progressé dans sa capacité à se créer ses propres tirs. Mais, à son poste, avec ses aptitudes à jouer près du cercle (même s’il aime s’en éloigner), il est aussi dépendant de l’approvisionnement en ballon sur attaque placée.

Sauf que… sauf que les Lakers étaient bien plus productifs quand Anthony Davis était associé à Dennis Schroder (114,7 pts pour 100 possessions) que lorsqu’AD était sur le terrain avec Rajon Rondo (103,9 pts pour 100 possessions).

Ceci dit, le niveau affiché par Rondo en playoffs avait été radicalement différent de celui montré en saison régulière… C’est probablement l’une des raisons du retour de Rondo : AD se sentait mieux avec lui comme meneur vétéran.

Quoi qu’il en soit, la question ne devrait pas trop se poser la saison prochaine. S’il apportera forcément, le rôle de Rajon Rondo sera moindre. Il partagera en effet la mène avec Kendrick Nunn et surtout Russell Westbrook, qui devrait absorber la grande majorité des minutes.

Outre la thématique du spacing, c’est d’ailleurs là l’une des principales questions sur les Los Angeles Lakers pour la saison prochaine. Comment Russell Westbrook s’en sortira pour contenter tout le monde ?

Trop blessé à son goût, Anthony Davis change ses méthodes

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest