Dégoutés par Juan Hernangómez, les Bleus perdent la finale…

Dégoutés par Juan Hernangómez, les Bleus perdent la finale…

Face à un Juan Hernangómez incroyable, les Bleus ont chuté face à l'Espagne (76-88) ce dimanche à l'occasion de la finale de l'Eurobasket 2022.

Cédric EmésPar Cédric Emés | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Récap

L'équipe de France a passé son temps à courir après le score... Et cette fois-ci, il n'y a pas eu un miracle. Ce dimanche, les Bleus ont logiquement été battus par l'Espagne (76-88) en finale de l'Eurobasket 2022. Une défaite méritée face à une Roja supérieure collectivement.

Et même individuellement, la sélection ibérique a pu compter sur un Juan Hernangómez en feu : 27 points, 5 rebonds. Et à ses côtés, Willy Hernangómez (14 points) et Jaime Fernandez (13 points) ont également répondu présents.

Chez les Bleus, Guerschon Yabusele (13 points, 6 passes décisives) et Thomas Heurtel (16 points, 7 passes décisives) ont tout de même été à la hauteur. De son côté, Evan Fournier (23 points), même limité par ses fautes, a souvent relancé les siens. Alors que Rudy Gobert (6 points, 6 rebonds), si précieux sur la phase finale, a eu un impact trop faible...

Les Bleus étouffées… avant le réveil

Dans un début de match logiquement crispé, les Bleus avaient du mal à se lancer et enchaînaient les fautes. A l’inverse, les Espagnols se mettaient rapidement en action à l’image d’un Lorenzo Brown très vite tranchant.

Malgré un dunk puissant de Yabusele, le vice-champion olympique ne se réveillait pas en étant plombé par ses ballons perdus… Etouffée, la France parvenait tout de même à limiter les dégâts grâce à Fournier et Heurtel (14-23).

Dépassés dans tous les secteurs de jeu, les Tricolores subissaient totalement les débats… Avec quatre paniers primés consécutifs de J. Hernangómez, la Roja commençait même à s’envoler. Une véritable catastrophe des deux côtés du parquet !

Trop brouillons, les hommes de Vincent Collet étaient logiquement punis par des Ibères adroits. A la rue, la France évitait un naufrage complet grâce à deux paniers à trois points d’Elie Okobo. Démolis par les frères Hernangómez, les Bleus coulaient… avant un bon réveil juste avant la pause grâce à un 11-0 (37-47) !

Dennis Schroder et les Allemands terminent un bel Euro à la 3e place

Le retour de la France, Juan Hernangómez trop fort

Après la mi-temps, la France commençait avec un air-ball et un ballon perdu… Mais bien plus agressifs défensivement, les Tricolores mettaient la pression avec 7 points rapides de Yabusele ! Les Bleus étaient de retour à 3 unités ! Fou !

Puis ils reperdaient le fil… Les turnovers et les frères Hernangómez sanctionnaient, encore une fois, les errements tricolores. Heureusement, Vincent Poirier et Okobo redonnaient un second souffle à la France en sortie de banc pour rester en vie (57-66).

Dos au mur, les Français profitaient d’une erreur arbitrable, qui faisait dégoupiller les Espagnols, pour gratter du terrain. Mais encore une fois, J. Hernangómez sortait le match de sa vie pour faire à nouveau le trou.

Profitant de cet écart, l’Espagne gérait les débats et Brown se régalait en pénétration. Trop inconstants, les Tricolores ne pouvaient même pas y croire en raison de leur point faible habituel : les ballons perdus (19, contre 9 pour l'Espagne). Larguée, la France s'inclinait finalement (76-88). Une grosse déception.

France – Espagne : Dix ans (et plus) d’une rivalité au sommet

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest