Bradley Beal est resté à Washington… parce qu’il n’avait pas vraiment le choix

Bradley Beal est-il si heureux que ça de jouer pour les Wizards ? L'arrière de Washington n'avait a priori pas d'autre option...

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Bradley Beal est resté à Washington… parce qu’il n’avait pas vraiment le choix

Il suffit d'une mauvaise série des Wizards pour que l'on reparle de la situation autour de Bradley Beal... Washington vient de perdre trois fois de suite après avoir pourtant plutôt réussi son début de saison et pointe au 11e rang à l'Est. Beal, sorti sur blessure cette nuit face aux Lakers, a répété ces derniers mois qu'il était heureux de rester à DC après avoir testé le marché lors de la précédente intersaison. On est quand même en train de sentir, via ses déclarations, que sa prolongation avec les Wizards a été autant motivée par la perspective d'un gros contrat que par le manque d'alternatives réelles pour lui.

C'est ce qu'il a expliqué ce weekend, lors de son passage dans l'émission No Chill, avec Gilbert Arenas.

"D'un point de vue business, il n'y avait aucune autre équipe pour moi sur le marché en termes de destination pour la free agency. Je suis franc avec vous. Il n'y avait aucun autre endroit où je pouvais aller et gagner. Les équipes avec lesquelles j'ai discuté, ce n'était pas ce que je voulais, stratégiquement. Je ne dirais pas qu'on m'a forcé la main pour rester à Washington, mais les Wizards étaient ma meilleure option".

A côté de ça, Bradley Beal a tout de même précisé qu'il trouvait l'équipe actuelle compétitive, à défaut de pouvoir jouer le titre à court terme.

"Je ne dis pas que l'on peut battre Milwaukee demain. Mais tout le monde est capable d'être titulaire et on peut rivaliser avec toutes les équipes sans avoir honte".

Sur le plan individuel, au-delà de petits pépins de santé, Beal fait un bon début de saison, avec certes moins de scoring (24.1 points), mais la meilleure adresse de sa carrière (52%), tout en distribuant 5.7 passes par match.

Pour rappel, Bradley Beal a signé un contrat de 5 ans avec les Wizards pour 250 millions de dollars et une no-trade clause qui lui permet de refuser un transfert si celui-ci ne lui convient pas.

Bradley Beal, le grand objectif secret des Lakers ?

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest