Les Cavaliers prêts à se séparer de l’un de leurs joueurs les plus prometteurs ?

Auteur d'une saison très productive, Collin Sexton pourrait pourtant jouer pour une autre équipe que les Cavaliers la saison prochaine.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Rumeurs
Les Cavaliers prêts à se séparer de l’un de leurs joueurs les plus prometteurs ?

Les Cleveland Cavaliers font partie des gagnants de la loterie qui a eu lieu cette semaine. En effet, la franchise de l’Ohio a encore une fois été chanceuse au tirage – sans pour autant obtenir le premier choix comme en 2011, 2013 et 2014. Elle est remontée à la troisième place. Mais ce coup du destin pourrait avoir des conséquences sur la suite de la carrière de Collin Sexton.

En effet, cette classe de draft comporte plusieurs arrières talentueux. Certains peut-être encore plus prometteurs que Sexton, qui sort pourtant d’une très belle saison sur le plan individuel. Il compilait plus de 24 points par match avec des pourcentages plus que corrects (47% aux tirs, 37% à trois-points).

Paradoxalement, c’est peut-être le meilleur moment pour le vendre en profitant de sa cote encore élevée sur le marché. C’est un joueur de 22 ans en constante progression et avec les qualités offensives d’une star en plus d’avoir les atouts physiques pour défendre sur les meneurs adverses.

Alors pourquoi s’en séparer ? Parce que les Cavaliers pourraient piocher Jalen Green, qui évolue sur le même profil le soir de la draft. Mais aussi parce qu’ils peuvent déjà compter sur Darius Garland, un autre prospect drafté un an après Collin Sexton et lui aussi très intéressant la saison dernière.

Collin Sexton gonfle tout le monde à Cleveland, les Cavaliers devraient se poser des questions

Selon Sports Illustrated, le management aurait donc déjà commencé à explorer des pistes pour son arrière. Ce dernier va devenir free agent dans un an et il aimerait évidemment signer une extension au maximum cet été. Un deal qui priverait les Cavaliers d’une certaine flexibilité sans être sûr de pouvoir vraiment retrouver les playoffs. Alors autant laisser une autre équipe le payer tout en récupérant d’autres assets et en équilibrant l’effectif.

Parce que même si Sexton est très fort – et même si le surnom « Sexland » est ce qu’il y a de mieux en NBA – il fait peut-être un peu doublon avec Garland. Les rumeurs de son transfert existaient déjà avant même que les Cavaliers soient en position de drafter Green ou Jalen Suggs, un autre guard talentueux de la cuvée 2021.

Collin Sexton n’est pas un meneur mais il est aussi trop petit pour jouer au poste deux (1,85 m). Les combo guards de ce type scorent à profusion mais ils ne mènent pas toujours au succès – il n’y a qu’un seul Allen Iverson. Ça reste un joueur qui peut intéresser quelques franchises à la recherche d’une star naissante pour les guider lors des prochaines saisons.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest