Confirmation : les Lakers ont vraiment merdé avec DeMar DeRozan

DeMar DeRozan était persuadé qu'il allait signer avec les Lakers l'année dernière, comme il l'a raconté à JJ Redick. A la place, ils ont opté pour un trade pour faire venir Russell Westbrook.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Confirmation : les Lakers ont vraiment merdé avec DeMar DeRozan

DeMar DeRozan est un joueur des Chicago Bulls et sa première saison là-bas a été excellente. L'ancien joueur des Raptors et des Spurs a propulsé les Bulls en playoffs et été All-Star, pour l'un de ses meilleurs exercices en carrière. Signer à Chicago n'était pourtant pas dans ses plans lorsqu'il s'est retrouvé free agent. Les rumeurs autour d'un intérêt des Los Angeles Lakers étaient fondées. Pire, DeRozan était convaincu qu'il allait rejoindre LeBron James et Anthony Davis. Jusqu'à ce que L.A. monte un trade pour faire venir Russell Westbrook...

C'est ce que DeMar DeRozan a expliqué à JJ Redick dans son émission "The Old Man And the Three".

"A ma connaissance, c'était une affaire bouclée. J'étais parti deux jours au Mexique pour recharger les batteries, par anticipation. Un matin, Kyle Lowry m'appelle et me dit : 'Les Lakers viennent de faire le trade pour Westbrook. Qu'est-ce qui se passe ? Je pensais que c'était fait pour toi'.

J'ai regardé mon téléphone, interloqué. Pas de nouvelles de la part des Lakers. Bon, je suppose que ce n'est plus d'actualité... Dans ma tête, les Lakers étaient la seule option. Je n'avais même pas songé à autre chose. Quand j'ai vu le trade de Westbrook, j'ai su qu'il n'y avait aucune chance que j'y aille désormais. J'avais tout mis de côté et était décidé à jouer pour les Lakers.

J'ai dû passer les deux jours suivants à essayer de trouver ce que j'allais faire et ça a été un moment difficile parce que je pensais vraiment que j'allais porter le maillot des Lakers. Je voulais tellement rentrer à la maison (à Los Angeles, NDLR) que ça avait tout éclipsé".

Lorsque les Bulls se sont manifestés, il n'a eu besoin que d'un peu de réflexion et de la confirmation qu'un joueur de l'effectif ne comptait pas quitter les lieux.

"Chicago était dans mon top 3, sans hésitation, mais j'avais des doutes sur le fait qu'à ce moment-là, ils n'avaient pas de meneur de jeu. Je ne savais pas ce qu'il en était pour Zach (LaVine) vu que sa situation était incertaine. Pendant les Jeux Olympiques, je l'ai eu au téléphone pour lui demander s'il allait rester. S'il ne restait pas, je ne venais pas. Il était la raison pour laquelle je voulais y aller. Le lendemain ils ont signé Lonzo Ball".

DeMar DeRozan a également reconnu qu'il avait une "vendetta personnelle" contre certaines équipes dont il estime qu'elles ne l'ont pas respecté financièrement.

"Quelqu'un m'a offert le minimum vétéran, oui (rires). Je ne vais pas dire qui. Une autre équipe m'a dit qu'elle ne me ferait pas d'offre, par respect, parce qu'elle ne pouvait offrir aussi que ça. Il vous suffit de regarder contre quelles équipes j'ai fait des grosses perfs l'année dernière, c'est assez évident (rires)".

En jetant un rapide coup d'oeil, on peut supposer que les Clippers sont dans le coup, puisqu'il leur a passé 51 points et 38 points lors de leurs deux oppositions. A moins qu'il ne s'agisse des Sixers, qui ont notamment pris 45 points et 37 points de sa part.

Pour en revenir aux Lakers, les fans risquent de vriller en se voyant confirmer que la franchise pouvait parfaitement signer DeRozan comme free agent plutôt que de réaliser un trade pour Westbrook avec le "succès" que l'on connaît.

Podcast #56 : Les promesses du media day, info ou intox ?

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest