CQFR : Paul George est fabuleux et maintient les Clippers en vie

CQFR : Paul George est fabuleux et maintient les Clippers en vie

Voici ce qu'il fallait retenir du game 5 entre les Suns et les Clippers en NBA.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Le résultat de la nuit en NBA

Los Angeles Clippers @ Phoenix Suns : 116-102 (2-3)

- Les Clippers ne sont pas morts et Paul George est tout sauf résigné ! Los Angeles a privé Phoenix des célébrations d'un retour en Finales NBA cette nuit, en allant chercher le game 5 avec brio en Arizona.

La thématique de ce match aura été qu'à chaque fois que les Suns semblaient sur une bonne dynamique et prêts à prendre les devants, le momentum est repassé en faveur des Clippers. Paul George n'y est évidemment pas étranger, avec une copie splendide qui montre à nouveau ce qu'il voulait probablement dire lorsqu'il parlait de "Playoff-P".

George a été admirable pour rebondir d'un game 4 très maladroit et a égalé son record de points en playoffs NBA (41 points), en shootant à 15/20, avec 13 rebonds et 6 passes. C'est dans le 3e quart-temps, celui où les Suns sont brièvement passés devant après avoir été menés de 15 points en première mi-temps, que l'ailier All-Star a pris feu avec 20 points.

- Jamais dans l'histoire des playoffs, un joueur n'avait marqué 40 points ou plus en shootant au moins à 75% au global, 50% à 3 points et 100% sur la ligne. Après avoir marqué l'ère moderne pour sa maladresse en post-saison, Paul George s'est magnifiquement racheté.

Paul George, sa maladresse en playoffs est unique dans la NBA moderne

- Du côté des Suns, malgré une ambiance bouillantissime dans les tribunes, il y a eu quelque chose de l'ordre de la pression et du stress dans la performance livrée. Défensivement, Phoenix n'a pas su contenir Reggie Jackson (23 pts) et Marcus Morris (22 pts). En attaque, Devin Booker (31 pts à 9/22) a retrouvé un peu d'adresse, mais pas le feu sacré affiché dans le game 1. Quant à Chris Paul, ses 22 points et 8 passes n'ont pas suffi à lui offrir un billet pour ses premières Finales NBA.

CP3 ne s'est pas non plus évité une glissade jusqu'au parking après un cross + poussette de Paul George.

- Nicolas Batum a indirectement profité de l'absence d'Ivica Zubac et a eu droit à 30 minutes de jeu. Au-delà de statistiques qui semblent banales (2 points, 8 rebonds), le capitaine des Bleus a été extrêmement précieux en défense et dans ce rôle de fluidificateur qu'il apprécie tant. C'est dans ce genre de rencontres que la comparaison avec le job et l'impact que faisaient Andre Iguodala à Golden State est sans doute la plus pertinente. 

- Ah, tiens, Patrick Beverley a encore failli assassiner un adversaire, en l'occurrence Chris Paul. Autant CP3 a un doctorat en flopping et exagération, autant là, bon...

- Tyronn Lue a maintenant un bilan de 10-2 dans les matches de playoffs où son équipe peut être éliminée en cas de défaite. C'est le meilleur bilan de l'histoire pour un coach avec au moins 10 matches dans cette configuration.

- Les 15 points en 11 minutes de DeMarcus Cousins feront plaisir aux fans de "Boogie". C'est assez fou, mais il s'agit de son record personnel en playoffs. Il faut dire que pendant son prime, il portait le maillot des Sacramento Kings et n'a joué en post-saison qu'avec des équipes dans lesquelles il avait un rôle plus modeste.

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest