Deron Williams content que les Knicks ne jouent pas les playoffs

Deron Williams n'a pas le temps de pleurer sur le sort du rival new-yorkais et se réjouit au contraire que tous les projecteurs soient désormais braqués sur Brooklyn.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Deron Williams content que les Knicks ne jouent pas les playoffs
Nombreux sont ceux qui attendaient beaucoup cette saison de la rivalité entre New York et Brooklyn. Un duel qui n'aura finalement jamais eu lieu alors que les Nets ont su assurer leur place en post season pendant que les Knicks ont couru en vain après la huitième place qualificative. En playoffs, tous les projecteurs de la Grosse Pomme seront donc braqués sur la franchise Mikhail Prokhorov pour le plus grand bonheur de Deron Williams, ravi d'avoir éclipsé les joueurs de Manhattan que les Nets reçoivent ce soir pour leur dernière rencontre de la saison au Barclays Center. Un match clé pour D-Will et sa bande qui ont bien l'intention de faire définitivement de Brooklyn la nouvelle place forte du basket new-yorkais.
« Je pense que ce sera une bonne chose pour nous d’être la seule équipe et que tout le monde se focalise sur nous, notamment au niveau des fans », a-t-il reconnu auprès du N.Y. Daily News. « C’est une bonne chose pour le basket de Brooklyn mais aussi pour la marque que nous représentons. »
Les Nets attendent désormais de savoir s'ils retrouveront Chicago ou Toronto pour le premier tour de playoffs durant lesquels ils espèrent contrecarrer les plans des favoris.
« C’est ouvert. Il y a bien sûr Miami mais Indiana ne joue pas très bien. Donc ça peut nous ouvrir la porte. La clé pour les Nets, c’est de passer le premier tour. Si on y arrive, on peut faire quelque chose très bien. »
Un premier tour délicat à négocier, surtout si les hommes de Jason Kidd venaient à retrouver les Bulls qui les avaient dominé en sept manches l'année dernière. Déterminé à prendre sa revanche, Deron Williams compte sur l'expérience groupe renforcé l'été dernier par l'arrivée de vieux briscards qui, selon lui, feront pencher la balance en faveur de BK.

« Kevin Garnett et Paul Pierce ne laisseront pas ces gars s’enflammer cette année. Le leadership est quelque chose que nous n’avions pas l’an dernier. Nous avons des joueurs qui sont aguerris. En playoffs, personne n’aime affronter une équipe avec une telle expérience. »

Afficher les commentaires (4)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest