Deron Williams a les clés du réveil des Nets

Le zéro pointé de Deron Williams au scoring a fait mal aux Nets dans le game 2. Pour renverser Miami, Brooklyn a besoin de son meneur.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Deron Williams a les clés du réveil des Nets
Malgré leur bilan parfait contre Miami durant la saison régulière, les Nets savaient pertinemment qu'ils ne pourraient pas refaire le coup sans efforts en playoffs. Pour battre le Heat, les New Yorkais sont conscients qu'il faut attaquer là où les doubles champions en titre sont les plus vulnérables : sous le cercle, ou à la mène. Kevin Garnett étant à des années-lumière de son meilleur niveau, la première option était compliquée à tenir. Mais la seconde aurait dû fonctionner si Deron Williams, qui n'a pas l'excuse de l'âge comme KG, avait tenu son rang dans le game 2. Miami a beau avoir bien défendu sur l'ancien joueur du Jazz, il est anormal qu'un potentiel franchise player, pour qui les Nets ont chamboulé leur équipe, finisse à 0/9 (avec quelques positions ouvertes), sans aller une seule fois sur la ligne. D-Will a pourtant prouvé lors du 1er tour et à quelques reprises cette saison qu'il pouvait encore driver efficacement et faire de gros dégâts dans ce registre. La nuit dernière, on ne l'a pas senti suffisamment déterminé pour forcer le verrou adverse et éviter le premier zéro pointé de sa carrière en 60 matches de playoffs. La faute à ses chevilles ? A la tactique small ball employée par Jason Kidd ? Le coach new yorkais a en tout cas pris la défense de son joueur après la rencontre.
“C'est vrai qu'il a eu de bonnes positions pour marquer, près du cercle notamment. Mais il faut dire qu'il a été plutôt bon pour donner le tempo, je l'ai trouvé bien à ce niveau là. Dans l'ensemble, son match a été vraiment bon selon moi. Il a quand même fini avec 7 rebonds et 6 passes. Je m'attends à ce qu'il rebondisse dans le game 3 à la maison".
A l'époque, Jason Kidd pouvait finir un match sans marquer de points sans que la presse s'acharne sur lui. Mais son profil était bien différent de celui de Deron Williams, meilleur marqueur du Jazz et des Nets par le passé. D-Will n'est pas payé aussi grassement pour faire des matches "vraiment bons" sans inscrire le moindre panier ni peser plus que cela dans le débat. Pour autant, le point guard trentenaire a beaucoup de chance. Il dispose chez les Nets de coéquipiers chevronnés et qui savent que la vérité du jour n'est pas celle du lendemain. En plus de Kidd, les autres vétérans du vestiaire de Brooklyn ont confiance en lui et semblent persuadés qu'il fera mieux à compter de samedi.
"Ne vous en faites pas pour lui, je pense qu'il va bien. Deron est un compétiteur et un type qui est habitué à devoir rebondir depuis le début de sa carrière. Il sait comment s'y prendre. Il fera ce qu'il faut au prochain match, j'en suis sûr", a déclaré Paul Pierce.
Charge à lui de justifier la confiance placée en lui par ses partenaires. Car c'est une évidence, on n'imagine pas les Nets renverser la situation sans un Deron Williams de gala. La suite du parcours new yorkais dépend en partie de sa capacité à retrouver la flamme.
Afficher les commentaires (7)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest