Comment Donovan Mitchell a « perdu » 8 centimètres depuis son arrivée en NBA

Plus les années passent et plus Donovan Mitchell perd des centimètres. Sa vraie taille est peut-être enfin dévoilée au grand jour.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Comment Donovan Mitchell a « perdu » 8 centimètres depuis son arrivée en NBA

Malgré ses 24 points de moyenne et le bilan collectif du Jazz, premier en NBA, Donovan Mitchell continue d’avoir son lot de sceptiques. Shaquille O’Neal en fait partie. Le pivot légendaire estime que le joueur de Salt Lake City ne deviendra probablement pas une superstar dans cette ligue. Et même si les commentaires du Shaq sont parfois mal placés, il n’est pas le seul à le penser.

Shaq envoie une nouvelle pique dans les gencives de Donovan Mitchell

Malgré tout son talent, Mitchell passe parfois sous les radars. Après tout, il a été drafté en treizième position. D’une promotion (2017) dont il est l’un des meilleurs joueurs aujourd’hui. Alors pourquoi ce sentiment de doute qui plane autour de sa personne ? C’est peut-être une question de taille.

Donovan Mitchell est présenté comme un arrière. C’est d’ailleurs sa position naturelle et préférentielle. Les postes deux mesurent habituellement 1,90 mètre – pour les plus petits – à 2 mètres. D’ailleurs, il était listé à 1,91 m à son arrivée dans la ligue. Mais quiconque l’a déjà rencontré aurait pu remettre en question cette mesure. Ou alors 1,91 m en talons.

Année après année, les chiffres ont été actualisés. Il est descendu d’un coup à 1,85. Mais même ça, c’est trop grand. En réalité, il ferait donc 1,83 m. La taille de Chris Paul (qui doit en réalité faire moins… bref). Donovan Mitchell est plus petit que Tony Parker par exemple. Il est plus costaud, ce qui nuance l’impression dégagée. Même son meneur Mike Conley est plus grand que lui !

Alors, attention, ça n’empêche pas de devenir un très grand joueur, Allen Iverson peut témoigner. Mais la taille compte aussi dans cette ligue. Et notamment quand il s’agit d’aller loin en playoffs. Les stars capables de porter leur franchise très haut en mesurant moins de 1,90 m se comptent sur les doigts d’une main.

Ça explique aussi certaines lacunes du bonhomme. Donovan Mitchell est faible près du cercle, ce que nous expliquions dans l’un de nos cinq enseignements de la semaine. Il a une sacrée détente mais il lui manque des centimètres (et de l’explosivité) pour vraiment s’affirmer comme une machine à scorer dessous. Ce qui le pousse à essentiellement se reposer sur son adresse extérieure. C’est peut-être aussi ça, qui le prive pour l’instant du statut de superstar.

Les limites de Mitchell, Hayward surprise, l’ibère hiberne : Les 5 enseignements de la semaine

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest