Dwyane Wade, la nuit magique où il est vraiment revenu à Miami

Dwyane Wade, la nuit magique où il est vraiment revenu à Miami

Dwyane Wade, 40 ans aujourd'hui, avait marqué son comeback à Miami avec un game winner dans un contexte lourd pour la Floride.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Sa mère et sa soeur enlacées, presque en larmes. Sa femme Gabrielle et Pat Riley en pleine accolade. Un public en délire acquis à sa cause. Quelle nuit pour Dwyane Wade ! C'est pour ces moments-là  que Flash est rentré à Miami il y a bientôt 6 ans, après deux expériences non-concluantes, euphémisme, à Chicago et Cleveland. La superstar du Heat, dont a appris dimanche qu'elle aurait droit à une statue à Miami, avait vécu un moment de ceux qui font du bien et cimentent des légendes.

Cette victoire de son équipe, décrochée par ses soins sur un shoot devant Ben Simmons à 5 secondes de la fin, était en plus intervenue dans un contexte particulier. Plus tôt dans la journée, Dwyane Wade avait appris que l'une des victimes de la tuerie de Parkland en Floride avait été inhumée avec un maillot du Heat floqué à son nom. Emu par cette nouvelle, il avait souhaité rendre hommage au jeune Joaquin Oliver en inscrivant son nom sur ses chaussures et en lui dédiant tous les matches de la franchise jusqu'à la fin de la saison.

"C'est à cause de ça qu'on ne va pas juste la fermer et jouer", avait-il conclu en fin de tweet, quelques heures avant le coup d'envoi.

Pourquoi Dwyane Wade mérite sa statue à Miami

En sortie de banc, Wade a été fidèle au souvenir qu'il avait laissé en quittant South Beach. A 35 ans ,"Flash" avait encore des jambes et ses 27 points à 10/16 combinés ont enflammé l'American Airlines Arena. Après le drame vécu quelques jours plus tôt, la Floride avait besoin de ce genre d'atmosphère et de ce "vrai" retour du roi.

Rien que pour ça, Pat Riley a réussi son coup et peut se féliciter d'avoir enterré la hache de guerre avec son protégé. Les choses ne s'étaient pas particulièrement bien finies entre eux, au moment du départ de D-Wade à Chicago.

"Parfois, quand on est gamin, on a juste besoin d'un câlin de son père. Que Pat soit venu à l'enterrement de mon agent à une période où j'étais très vulnérable, ça m'a touché. On sait que parfois le business entre en ligne de compte.

J'ai pris la décision de partir à l'époque, mais je savais que Pat ferait tout pour moi. Cette franchise aussi. C'est ce qui, je crois, a le plus compté au moment de me faire revenir", avait expliqué Dwyane Wade à Michael Lee de Yahoo Sports.

Dwyane Wade se souviendra évidemment du titre de 2006, de ceux avec LeBron James et Chris Bosh en 2012 et 2013, mais aussi de ce moment de grâce qu'il ne pensait peut-être plus être en mesure de créer à l'époque. Il était probablement loin de se douter qu'il allait en façonner un encore plus fou face aux Warriors de Stephen Curry et Kevin Durant quelques mois plus tard...

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest