Gary Payton II, un retour convaincant qui peut changer la donne des finales

Gary Payton II, un retour convaincant qui peut changer la donne des finales

Revenu à la compétition après plusieurs semaines d'absence, Gary Payton a eu un impact important sur le changement d'état d'esprit des siens.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Le temps de jeu accordé à Gary Payton II pour son retour de blessure en dit long sur l’importance prise par le vétéran de 29 ans au sein de la rotation des Golden State Warriors. Après l’avoir laissé sur le banc pendant l’intégralité du Game 1, justement par peur qu’il soit trop juste, Steve Kerr l’a aligné 25 minutes dimanche soir.

Et ce n’est pas comme s’il s’était contenté de se remettre dans le banc une fois la partie déjà pliée. GP II a été envoyé au charbon très rapidement, en ayant parfois même pour mission de ralentir un Jayson Tatum bien plus efficace que lors de l’ouverture des finales NBA 2022. Le coach sentait que son équipe avait besoin de ses qualités pour se relancer après une première défaite d’entrée.

« Gary est un joueur spécial en matière de défi physique et de défense en homme à homme. Il a joué un rôle majeur dans notre différence d’intensité entre le premier et le deuxième match. Il va sur Tatum, sur Brown, il cout, il apporte de la vitesse, il nous facilite la vie, bref, il a été fantastique », confie Kerr.

Gary Payton était notamment présent sur le terrain dans le troisième quart-temps, moment où les Warriors ont étouffé l’attaque adverse tout en faisant exploser leur défense pour prendre le large et se diriger tranquillement vers le chemin de la victoire. Il a pris une partie des minutes d’ordinaires réservées à Jordan Poole, en manque de réussite à ce stade de la rencontre. Il a fini avec 7 points à 3 sur 3 aux tirs pour un différentiel de +15.

« Nous sommes tellement chanceux qu’il puisse rejouer. Vous pouvez déjà voir son impact, sa manière de gêner l’attaque adverse et de marquer des points en transition », témoigne Poole.

L’imaginer de le retrouver sur un terrain au cours de ces playoffs semblait effectivement bien loin lorsque Payton a été projeté au sol par Dillon Brooks lors du tout premier match du second tour, il y a de ça plusieurs semaines. Le verdict était alors vite tombé : fracture du poignet. Avec un retour purement hypothétique en cas de qualification de Golden State en finales NBA. Mais les Warriors sont bien là et Gary Payton II aussi.

Et ça peut changer la donne. Une finale se joue aussi sur des détails et il influe justement sur tout un tas de petites choses une fois sur un parquet. La combativité sur chaque écran pour ne pas laisser trop d’espace, le sprint pour recouvrir vers un tireur démarqué, les courses en contre-attaque, les rebonds offensifs quand personne ne prête attention, etc. Sa présence renforce sensiblement les chances de succès des Warriors.

Smart aphone, Looney tue : Les notes du Game 2

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest