Quel est le meilleur basketteur européen de tous les temps ?

Quel est le meilleur basketteur européen de tous les temps ?

La rédaction s'est penché sur le sujet du GOAT du basket européen. Un joueur sort tout de même du lot à nos yeux.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Arvydas Sabonis ? Drazen Petrovic ? Nikola Jokic ? Ou Tony Parker pour rester dans l'Hexagone ? Qui est donc le G.O.A.T. européen ? C'est la question que nous nous sommes posées après avoir lu une déclaration récente de TP sur le sujet. La rédac s'est prêtée au jeu en quelques lignes. C'est le débat du jour sur BasketSession.

Shaï Mamou : Dirk Nowitzki

Dirk Nowitzki Jason Kidd

J'ai pas mal hésité avec Pau Gasol, qui a quand même eu la plus belle carrière internationale qui soit pour un joueur européen, avec des médailles à la pelle avec l'Espagne, tout en pouvant se vanter d'un CV NBA splendide, avec deux titres de champion, 6 sélections au All-Star Game et quatre présences dans l'un des trois meilleurs cinq de la saison. Maintenant que j'ai tiré mon chapeau au bourreau des Bleus, je donne tout de même la première place au Wunderkind. Gasol n'a jamais été l'alpha dog d'une équipe championne NBA et les exploits individuels (car il s'agit bien d'un classement individuel) de Dirk Nowitzki avec la Mannschaft et les Mavs me semblent plus impressionnants.

Ses médailles en 2002 et 2005, son titre héroïque avec Dallas en 2011 et son leadership positif me poussent à le désigner. J'ai choisi un joueur qui n'était plus en activité, mais Nikola Jokic, Giannis Antetokounmpo et Luka Doncic auront très probablement leur mot à dire dans cette conversation dans quelques années...

Antoine Pimmel : Dirk Nowitzki

Tony Parker a raison, le meilleur joueur européen de l’Histoire sait ce que ça demande de gagner un titre NBA. Et il a vécu dans le Texas. Sauf que lui, il est allé au bout sans avoir eu la chance de passer la gonfle à Tim Duncan ou Manu Ginobili. Ce qui n’enlève rien à TP d’ailleurs. C’est juste que ça donne encore plus de poids aux accomplissements de Dirk Nowitzki. Hormis peut-être Nikola Jokic, qui deviendra d’ailleurs éventuellement le G.O.A.T. européen (il l’est peut-être déjà), aucun mec n’a effleuré le niveau de jeu atteint par l’Allemand à son sommet.

Une bague, une des plus belles des vingt dernières années, un trophée de MVP, une longue carrière exceptionnelle. Mais le plus dingue, ça reste peut-être la médaille de Bronze au Mondial 2002 (en sortant l’Espagne d’un jeune Pau Gasol) tout en étant nommé meilleur joueur du tournoi. Ou l’Argent à l’Euro 2005 en sortant encore La Roja d’ailleurs. Le tout en jouant avec Patrick Femerling et Sven Schultze. Il aurait fait ça, votre G.O.A.T. ?

Si les Allemands sont champions du monde aujourd’hui, c’est justement parce que Dirk Nowitzki leur a montré la voie.

Théophile Haumesser : Pau Gasol

Pau Gasol

Par son talent et son palmarès totalement absurde en jeune (champion du monde et d'Europe) comme en senior (2 titres NBA, 3 fois champion d'Europe, Champion du Monde, 2 fois médaillé d'argent aux Jeux Olympiques, 2 fois champion d'Espagne, une finale d'Euroleague...*), Pau Gasol est le plus grand gagnant que l'Europe ait connu. Si son statut de "lieutenant" aux Lakers l'a probablement desservi auprès des analystes américains, son intelligence de jeu et son incroyable panoplie des deux côtés du terrain lui ont permis d'exceller à tous les niveaux et de rendre systématiquement toutes ses équipes et tous ses coéquipiers meilleurs.

Dirk, Sabonis, Petrovic ou TP ont bien des arguments à faire valoir ; Jokic, Doncic ou Giannis ont encore un peu de temps pour étoffer leur CV, mais si l'on part du principe que l'on mesure les grands joueurs à leur capacité à faire gagner leurs équipes, alors Pau reste à ce jour le plus grand d'entre eux tous.

* : et je n'ai pas listé ses récompenses individuelles...

Julien Deschuyteneer : Dirk Nowitzki

Pour une fois (non), je ne vais pas être d’accord avec Tony Parker. Le meilleur joueur européen de l’histoire ne doit pas forcément avoir remporté un titre NBA, il doit être… le meilleur, tout simplement. Quelle que soit la discussion G.O.A.T. que l’on a (le G.O.A.T. européen, NBA, de la Seine-et-Marne ou des numéros 10 moustachus de 1982 à 1984), un titre n’est qu’un élément de la hiérarchisation. Certainement pas un prérequis à toute discussion, un non-négociable. Mais un élément du débat, qu’il faut recontextualiser (quelle équipe autour, quels adversaires, qu’a apporté le joueur en question à son équipe, … ?). Sinon ça fausse même le débat. Si on reprend les discussions qui ont entouré la liste des 75, on peut considérer que Tony Parker devait y être, mais dire qu’il est meilleur qu’un Lillard par exemple parce qu’il est plusieurs fois champions NBA est fallacieux. Si on les change d’équipe, les Blazers vont en finales de Conf’ en 2019 (avec Prime TP, hein, pas le TP de 2019) ? Et les Spurs ne remportent pas de titres avec Lillard à la mène ?

Bref, je ne donnerais pas autant d’importance que ça au titre NBA et aux titres en général, même s’il est un élément important de la réflexion quand on recontextualise ces accomplissements. La manière avec laquelle il a gagné en 2011 avec les Mavs et il a glané ses médailles FIBA me fait mettre Dirk Nowitzki en numéro 1 européen, devant des joueurs qui ont gagné plus, aux USA ou en compétitions internationales. J’ai un immense respect pour eux, mais Jason Terry c’est un ton en-dessous de Duncan ou Kobe, et Pascal Roller n’était pas tout à fait Boris Diaw ou Juanca Navarro. Ce qui n’enlève rien au talent monumental de Tony Parker et Pau Gasol que je mets très très haut dans mon ranking. Aux côtés de joueurs qui n’ont peut-être pas de titres NBA, mais qui sont de vraies légendes : Arvydas Sabonis et Drazen Petrovic. En attendant que les légendes actuelles finissent leur carrière…

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest