Gregg Popovich est toujours le meilleur coach de la ligue

Gregg Popovich est toujours le meilleur coach de la ligue

Gregg Popovich a dû surmonter des obstacles inouïs pour que San Antonio se qualifie à nouveau pour les playoffs et reste une place forte de la ligue.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article
Gregg Popovich ne sera pas élu coach de l'année pour la quatrième fois de sa carrière. Pop aura bien quelques suffrages, mais Brad Stevens, Dwane Casey, Quin Snyder et Mike D'Antoni devraient logiquement se disputer l'award. Et pourtant... C'est sans doute cette saison que le boss des San Antonio Spurs a réussi ses plus grandes prouesses en termes de coaching. Certes, pour la première fois depuis 20 ans, les Spurs ne gagneront pas plus de 50 matches en saison régulière. Mais les challenges surmontés par Gregg Popovich pour qualifier à nouveau les Texans en playoffs ne doivent pas être pris à la légère. - Kawhi Leonard, le meilleur joueur de l'équipe, n'a joué que 9 matches cette saison. Qui plus est, le flou autour de sa situation a jeté une lumière inhabituelle sur les relations entre les Spurs et leur franchise player. - Tony Parker n'a débuté sa saison que le 28 novembre. L'âge du meilleur basketteur français de l'histoire et l'envie de préparer l'avenir ont progressivement poussé Pop à la sortir du cinq au profit de Dejounte Murray. - Outre Parker, 35 ans, deux autres cadres du groupe ont atteint un âge souvent prohibitif pour le très haut niveau : Pau Gasol, 37 ans et Manu Ginobili, 40 ans. - Pop a dû composer avec le premier mécontentement public de l'un de ses joueurs majeurs, LaMarcus Aldridge, pendant l'intersaison. Il l'a reconquis, admettant ses torts, et Aldridge n'a jamais semblé aussi fort depuis son arrivée chez les Spurs. - Pour avoir un nombre décent de joueurs dans le roster à chaque match, Gregg Popovich a inclus des inconnus au bataille à la rotation tout au long de la saison. Et ceux-ci ont donné satisfaction : Bryn Forbes, Brandon Paul, Davis Bertans, etc... - Le deuxième meilleur scoreur de l'équipe derrière Aldridge ? Patty Mills. Le troisième meilleur rebondeur ? Dejounte Murray, un sophomore meneur de jeu... Malgré ces composantes, San Antonio est à nouveau au-dessus des 50% de victoires et tient le choc pour décrocher l'avantage du terrain au 1er tour des playoffs. Ce qu'a accompli Gregg Popovich est encore une fois prodigieux. D'autant que Pop a trouvé le temps de briller sur le plan extra-sportif, avec des déclarations sur les problèmes de la société américaine qui ont fait beaucoup de bruit. On comprend donc que d'autres coaches soient distingués d'ici quelques semaines. Ils le méritent. Mais on ne nous enlèvera pas de l'idée que le meilleur d'entre eux continue d'exercer dans le Texas.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest