Pour Halloween, le Thunder a endossé un costume bien flippant

Pour Halloween, le Thunder a endossé un costume bien flippant

Outre la victoire acquise face aux Milwaukee Bucks (110-91), l’Oklahoma City Thunder a montré des progrès évidents dans le jeu. Ça sent bon pour OKC et son Big Three.

Damien Da SilvaPar Damien Da Silva | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Depuis le début de la saison, l’Oklahoma City Thunder a alterné le bon et le mauvais. Une irrégularité logique pour une équipe qui doit trouver ses marques après les arrivées retentissantes de Carmelo Anthony et Paul George cet été. Avec deux superstars supplémentaires pour désormais entourer Russell Westbrook, le Thunder va avoir besoin de temps pour trouver la bonne formule et ainsi avoir une chance de bousculer l’ordre établi à l’Ouest. Sur ce début de saison, OKC a déjà démontré un potentiel intéressant. Même sur un échantillon assez court, les hommes de Billy Donovan ont affiché, sur certaines séquences, des flashs d’un avenir brillant. Et le match contre les Milwaukee Bucks la nuit dernière peut devenir un succès référence pour cette franchise.

Une première période d’une grande qualité

En réalité, c’est surtout la première période du Thunder qui mérite toute notre attention. Pour ce test sur le terrain des Bucks, une franchise destinée à jouer les Playoffs à l’Est, les joueurs d’OKC ont réalisé leurs meilleures 24 minutes de ce début d’exercice. C’est simple, il y avait TOUS les ingrédients d’une équipe capable de jouer les premiers rôles pour le Trophée Larry O’Brien. Une défense mordante, une attaque en confiance autour de Westbrook mais surtout un plan de jeu clair et évident. En cette soirée d’Halloween, OKC avait endossé le costume d’un prétendant au titre et les Bucks ont bien flippé.

"Cette première période, c’est de cette manière que j’adore nous voir jouer, c’est notre objectif. J’ai le sentiment que quand nous jouons comme ça, nous avons des espaces énormes et c’est dans ces conditions que les gars s’expriment le mieux", a analysé Billy Donovan pour ESPN.

En dominant Milwaukee 60 à 42 lors de la première période, Oklahoma a impressionné son monde. Cette démonstration s’est organisée autour d’un homme : un certain Russell Westbrook.

Westbrook toujours le boss

Et pourtant, statistiquement, le MVP de la dernière saison régulière n’a pas signé une énorme performance : 12 points, 10 rebonds et 9 passes décisives en 27 minutes. Ce n’est même pas un triple-double pour le roi dans cet exercice. Et pourtant, quel impact ! Même s’il a un peu croqué (surtout après la pause) avec un 5/12 aux tirs, il a dicté le tempo et le rythme de cette première période d’une manière impressionnante. Sans forcer les choses au niveau de son apport aux points, Westbrook a littéralement écartelé la défense de Milwaukee. C’était saignant. Drives conclus en solo, passes lobées pour Steven Adams dans la raquette ou décalages décisifs pour Carmelo Anthony et Paul George à l’extérieur, le meneur de jeu a tout fait sur les 24 premières minutes. Toujours aussi agressif, le Mike Tyson du basket selon Jason Kidd a dominé et contrôlé ce match sans donner l’impression de forcer.

"Russell a vraiment donné le ton dès le début de la partie. Il a effectué un job incroyable. Il a été très intense, a joué tellement dur et a été dominant. Peut-être qu'il n'a pas noirci la feuille des stats, mais sa présence sur le parquet a été énorme. Je pense qu'il a surtout créé des opportunités pour les autres. Parfois ses passes permettaient le décalage pour ensuite faire l’extra-passe", a souligné Donovan.

La défense, la clé pour le Thunder

Bien évidemment, Russell Westbrook ne pourra pas toujours se contenter d’afficher ce visage, pourtant séduisant. Sur certains matches, le Thunder aura besoin qu’il soit un héros avec un apport plus important au scoring. A l’inverse, une constante se dégage : OKC devra être à un niveau élevé en défense pour viser loin. Ce n’est qu’un seul match, mais les troupes de Donovan ont affiché un bon état d’esprit. Plus important encore, ils ont parfaitement suivi le plan de jeu de leur coach. Sur ce match, l’objectif était évident : empêcher l’accès au cercle à Giannis Antetokounmpo. Il fallait le forcer à prendre des tirs à mi-distance. Et la mission a été réussie. Si le Grec a bien évidemment troué la défense adverse à quelques reprises (le gars est également bon à mi-distance...), il a été contesté sur quasiment toutes ses tentatives et le "limiter" à 28 points est une bonne chose en ce début de saison vu sa forme exceptionnelle. Si la maladresse générale des autres joueurs des Bucks a bien aidé la défense du Thunder à se concentrer sur le Greek Freak, il faut tout de même souligner les progrès d’OKC dans ce domaine. Grâce à cette défense agressive, George et ses partenaires ont pu mener de nombreux contres pour marquer des paniers faciles.

"Nous avons tous - moi, Melo, Ray, Pat - d’équipes différentes où nous étions dans des situations différentes. Donc défensivement, ça va prendre du temps. Mais avec de la patience, nous allons trouver des solutions, des automatiques. Je pense que ça commence à prendre forme", a apprécié l’ex-star des Indiana Pacers.

En attaque, les membres du Big Three commencent doucement à s’adapter à leurs rôles respectifs. En défense, Donovan parvient à faire passer ses consignes et les progrès sont flagrants. Petit à petit, avec du temps et de la patience, OKC devrait trouver la formule parfaite. Et le Thunder pourrait ainsi porter son costume d’Halloween plus d’une soirée...
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest