Les Pacers sentent les playoffs leur échapper

Battus à huit reprises en dix matches, les Indiana Pacers ont-ils laisser passer leur chance pour les playoffs ? L'inquiétude grandit dans les rangs de la franchise qui devra réagir dès ce soir face aux Celtics.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Les Pacers sentent les playoffs leur échapper
Le revers concédé la nuit dernière face à Brooklyn a plongé les Indiana Pacers dans la déprime. Défaits à huit reprises lors de leurs dix derniers matches, les hommes de Frank Vogel pointent désormais à la 10ème place à l'Est, à deux victoires des Nets, actuels détenteurs du dernier siège qualificatif pour les playoffs. Et alors qu'il ne reste plus que huit rencontres à disputer, la situation commence à devenir inquiétante pour George Hill et sa bande, pour qui la postseason s'éloigne chaque jour un peu plus.
« J’ai l’impression que nous sommes en train d’abandonner la saison, match après match », confiait l'ancien Spur à USA Today après le match. « Nous devons oublier cette défaite désormais et nous concentrer sur demain pour tout donner et obtenir une victoire. Il faut qu’on donne le maximum pour oublier cette défaite. »
Même sentiment du côté de Solomon Hill qui espère un sursaut d'orgueil des siens dès ce soir face à Boston afin de ne pas ruiner définitivement les efforts produits durant un mois de février qui avaient permis aux Indiana Pacers de s'installer dans le Top 8.
« Ce n’est pas encore perdu pour le moment mais nous devons produire un effort collectif et réagir en tant qu’équipe. Nous ne sommes pas là pour demander pardon ou de l’aide à qui que ce soit. Ce sont les mecs qui sont dans le vestiaire qui feront la différence. »
Un autre match crucial attend donc les Pacers contre les Celtics, neuvièmes au classement avec une victoire d'avance et contre qui la défaite sera interdite. Reste à voir si les Pacers sauront afficher pendant 48 minutes le même visage que lors de la deuxième mi-temps face aux Nets. Un deuxième acte durant lequel les protégés de Frank Vogel ont failli inverser la tendance après avoir compté jusqu'à 19 longueurs de retard dans le deuxième quart temps.
« J'ai vu des tripes, du cœur », positive le coach d'Indiana. « J’ai vu beaucoup de joueurs élever leur niveau de jeu et faire du mieux qu’ils peuvent. Il reste beaucoup de matches à jouer. Nous devons repartir de l’avant. »
«
Afficher les commentaires (4)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest