Jaime Jaquez prend son envol à Miami

Jaime Jaquez prend son envol à Miami

Débarqué à Miami après un cursus universitaire complet réalisé à UCLA, Jaime Jaquez Jr, excellent dans la victoire face aux Pacers, s’affirme déjà comme un élément majeur du Heat cette saison.

Maxime BodilisPar Maxime Bodilis | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

24 points dont 14 dans le dernier acte, le panier pour prendre la tête pour la première fois du match à 10 minutes du terme et un superbe alley-oop pour faire chavirer le Kaseya Center et assommer Indiana en fin de partie. Jaime Jaquez Jr a crevé l’écran hier soir contre les Pacers. Dans une orgie offensive rare, où le Heat a établi la deuxième marque au scoring de son histoire pour un match sans prolongation avec 142 points inscrits, le rookie a réalisé le match référence de sa jeune carrière et confirmé sa grande forme du moment.

Jaime Jaquez, un produit fini

Drafté en 18ème position par Miami cet été à sa sortie d’UCLA, l’Américano-Mexicain est en train d’exploser sur ces dernières semaines, au point de s’imposer, déjà, comme un rouage essentiel du dispositif d’Erik Spoelstra. Utilisé en sortie de banc par son coach, exception faite des matches où Jimmy Butler était blessé, « Trippple J » apporte au Heat un maximum d’énergie à chacune de ses rentrées. Mieux encore, il lui offre sa polyvalence et sa large palette offensive pour porter le danger sur la défense adverse.

Ailier de formation capable de jouer au poste 4 en configuration Small Ball, Jaime Jaquez Jr possède en effet un gros bagage technique, acquis lors de son cursus en 4 ans réalisé à la fac. Défenseur solide (nommé dans la All Defensive Team de la PAC-12 en 2021), à l’aise balle en main, adroit, le rookie est une vraie menace en pénétration comme en post up et un excellent joueur sans ballon, capable de se faire oublier ou de couper au bon moment pour finir près du cercle.

Bref, un basketteur accompli ressemblant davantage à un vétéran de la grande ligue qu’à un joueur de première année avec moins de 20 matches dans les pattes. Une maturité qui saute aux yeux pour le meilleur joueur de la division PAC-12 l’an dernier et qui pousse son coach à le responsabiliser davantage encore depuis près d’un mois.

Le meilleur rookie à l’est ?

Limité à 18 minutes de temps de jeu moyen sur ses 8 premiers matches, le Californien de naissance joue plus d’une demi-heure (32 min) par rencontre depuis le 11 novembre dernier et la blessure de Tyler Herro. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il rend à Erik Poelstra la confiance qu’il lui témoigne. Ainsi sur ses 11 dernières sorties, Jaime Jaquez Jr aligne 16,5 points à 54% (dont 46% à trois points), 4,6 rebonds et 3,0 assists contre seulement 6,5 points, 2,9 rebonds et 1,9 assists auparavant.

Des performances de haut niveau qui le placent déjà parmi les meilleurs rookies de la ligue et en concurrence directe avec Brandon Miller et Ausar Thompson pour le titre officieux de meilleur débutant de la conférence est, qui plus est dans une équipe en course pour une place directe en playoffs au printemps prochain (11V-8D, 6ème à l’est).

L’international mexicain a pris ses marques en NBA et trouvé sa place dans la rotation d’Erik Spoelstra, remplaçant à merveille Max Strus, ancien ailier du Heat parti faire les beaux jours de Cleveland cet été. Un coup de maître de plus pour le front office floridien, qui tient peut-être le steal de la dernière draft.

Victor Wembanyama raconte sa nouvelle vie en NBA : « Je me suis adapté »

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest