La NBA ouvre une enquête sur les Knicks pour Jalen Brunson

Comme attendu depuis près d'un mois, la NBA va se pencher sur la transaction qui a permis aux Knicks de recruter Jalen Brunson.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
La NBA ouvre une enquête sur les Knicks pour Jalen Brunson

UPDATE : Il y a quasiment un mois, la rumeur évoquait la possibilité de voir la NBA ouvrir une enquête au sujet de la venue de Jalen Brunson à New York. C'est désormais chose faite. D'après Chris Haynes de Yahoo Sports, la ligue va étudier de près d'éventuels contacts entre les Knicks et le meneur avant la date leur permettant d'entrer en contact.

Personne n'est évidemment dupe. Les Knicks ont embauché le père de Jalen Brunson peu avant la free agency et Sam Rose, l'agent de Brunson, est le fils de Leon Rose, le président de la franchise...

---

06/07 : La Free Agency est censée débuter le 1er juillet (exceptionnellement le 30 juin cette année) à minuit. Les joueurs libres n'ont a priori pas le droit d'être contactés avant. Et pourtant, des deals tombent en rafale dès l'ouverture officielle du marché. Comme si les franchises arrivaient à négocier un contrat avec un pro en l'espace de deux minutes. Bien sûr que les accords sont passés avant. Bien sûr que tout le monde contourne les règles dont on peine même à comprendre leur réel intérêt. En tout cas, chaque été, une organisation se fait rappeler à l'ordre pour tampering et elle en paye le prix. Cette année, ce sont les New York Knicks qui vont être sanctionnés pour la façon dont ils ont géré la venue de Jalen Brunson.

Le meneur de poche des Dallas Mavericks était annoncé dans la grosse pomme avant même le coup d'envoi de la FA. Et ça, ça fait grincer des dents dans le Texas. Les dirigeants se sont plaints et cela pourrait mener à une enquête de la part de la NBA. Parce qu'au final, les sanctions sont distribuées uniquement quand une autre équipe dénonce les actions d'un Front Office rival.

Les Mavericks ont eu le sentiment que le contrat de Jalen Brunson était prêt depuis longtemps. Mais en même temps, le père du joueur a été embauché dans le coaching staff à New York. De plus, son agent, Sam Rose, est le fils... du président des Knicks ! Peut-on vraiment parler de tampering quand il s'agit d'une relation père-fils ? En tout cas, la NBA risque de retirer un second tour de draft et/ou d'infliger une belle amende à la franchise de Manhattan.

Jalen Brunson, c’est cool, mais ça ne va pas sauver les Knicks

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest