Jalen Green en délicatesse, Evan Mobley brillant : Le point sur les premières des rookies

Jalen Green en délicatesse, Evan Mobley brillant : Le point sur les premières des rookies

De Jalen Green à Evan Mobley, tour d'horizon des débuts de dix rookies différents la nuit dernière. Avec du bon et du moins bon.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Jalen Green (Houston Rockets)

En tant que deuxième choix de la draft et candidat déclaré au trophée de ROY, le nouveau golden boy des Rockets va jouer avec une cible dans le dos toute la saison. Et visiblement, ce n’est pas juste une impression.

« J’ai le sentiment que tout le monde essaye de m’emmerder parce que je suis un rookie. Ils me gueulent dessus. Mais, je vais encaisser », notait le jeune homme après ses débuts aux Rockets.

Maladroit, Jalen Green n’a converti que 4 de ses 14 tentatives. Pour 9 points, avec tout de même 4 rebonds et 4 passes pour donner un peu de volume à sa première sortie en NBA. En revanche, son -37 fait vraiment mal sur un match perdu de 18 points.

Alperen Sengun (Houston Rockets)

Déjà habitué aux joutes professionnelles après son excellent passage en Turquie, Alperen Sengun s’en est logiquement mieux que son coéquipier passé par la G-League l’an dernier. Le pivot a compilé 11 points, 6 rebonds et 3 steals en sortie de banc. D’ailleurs, en parlant de steal, le joueur de 19 ans a tout d’une bonne pioche pour les Rockets. Le bonhomme a du ballon et il va le montrer.

Chris Duarte (Indiana Pacers)

Une performance offensive de premier plan détaillée dans nos 5 performances marquantes de la nuit NBA.

LaMelo Ball, Chris Duarte : Les 5 performances marquantes de la nuit en NBA

Scottie Barnes (Toronto Raptors)

Le rookie du top-5 qui s’en est le mieux sorti derrière Evan Mobley. Scottie Barnes a compilé 12 points et 9 rebonds en manquant d’adresse (5 sur 13). Avec aussi du déchet – 6 ballons perdus. Assez logique pour un jeune joueur à ses débuts. Il a essayé de mettre du rythme, avec par exemple un coast-to-coast conclu après un rebond. Il va devoir polir son jeu mais physiquement et dans l’attitude, c’est intéressant.

Dalano Banton (Toronto Raptors)

Belle rentrée pour l’autre rookie des Raptors, auteur de 7 points (3 sur 4) et 4 rebonds en seulement 12 minutes.

Jalen Suggs (Orlando Magic)

Un peu comme en Summer League, débuts très délicats pour Jalen Suggs. Le cinquième choix de la draft a eu du mal à trouver ses repères malgré un temps de jeu conséquent (30 minutes). Il a fini avec 10 points à 3 sur 14 aux tirs en ne distribuant qu’une seule passe décisive. Après, il a joué au poste deux, sans vraiment avoir à gérer la mène, laissé au sophomore Cole Anthony.

Une décision motivée par l’état de forme du rookie, encore un peu malade d’après son coach. Le choix d’aligner trois intérieurs dans le cinq majeur ne l’a sans doute pas aider à se créer des espaces cela dit.

Josh Giddey (Oklahoma City Thunder)

Pas facile de débuter directement contre une grosse équipe de l’Ouest. Josh Giddey n’a marqué que deux paniers (4 points) mais il a fini meilleur rebondeur de son équipe avec 10 prises lors de la lourde défaite du Thunder contre le Jazz. Il a aussi distribué 3 passes décisives. Il y aura sans doute des jours meilleurs.

Ayo Dosunmu (Chicago Bulls)

Déjà à l’aise en pré-saison, Ayo Dosunmu semble prêt à gratter du temps de jeu dans la rotation des Bulls, la franchise de sa ville natale. L’arrière n’a joué que 11 minutes mais ça ne l’a pas empêché de prendre 8 tirs. Pour 7 points et 2 rebonds. Affaire à suivre.

Evan Mobley (Cleveland Cavaliers)

L’autre très belle prestation de la soirée parmi les rookies. Evan Mobley, réputé pour sa polyvalence, a justement fait un peu de tout. 17 points, 7 sur 13 aux tirs, 1 sur 2 à trois-points, 9 rebonds, 6 passes, 1 block, 1 interception. Une ligne de stats de grand garçon. Il semblait à l’aise sur le pick-and-roll mais aussi à mi-distance, face au panier.

« Ce que je réalise, c’est que l’on a un gars qui a le potentiel pour devenir la pierre angulaire de cette franchise », notait son coach JB Bickerstaff.

La connexion avec le meneur Darius Garland, lui aussi très prometteur, risque de monter en puissance au fil des matches. Mais Mobley a séduit dans son style si particulier.

« Il a un avenir brillant », jurait justement Garland. « On espère qu’il va continuer à apporter la même intensité. S’il fait ça, on gagnera des matches. »

Tout ne repose pas encore complètement sur lui mais les Cavaliers ont récupéré un intérieur très talentueux.

Davion Mitchell (Sacramento Kings)

Comme beaucoup de rookies, Davion Mitchell a eu du mal à trouver la cible pour son premier match en NBA. Seulement 2 points à 1 sur 6 aux tirs. Avec tout de même 3 rebonds et 3 passes. Surtout, il a pu jouer un match serré avec un peu de temps de jeu dans le money time. C’est bon pour l’expérience et c’est toujours ça de pris.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest