Jalen Suggs fait kiffer, les 8 fans du Magic peuvent se mettre à rêver

Jalen Suggs fait kiffer, les 8 fans du Magic peuvent se mettre à rêver

Jalen Suggs a été encore une fois intéressant pour sa deuxième sortie avec le Orlando Magic en Summer League hier soir.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Analyse

La Summer League, ce n'est pas ouf, ça provoque souvent des surréactions dès qu'un mec cartonne mais, hey c'est le seul basket que l'on peut se mettre sous la dent en ce moment. Alors c'est parti pour un résumé express en se concentrant sur Jalen Suggs et le héros du soir, Max Strus.

Jalen Suggs a du bounce !!!!

Duel de gros prospects très intéressants à Las Vegas. Evan Mobley des Cleveland Cavaliers contre Jalen Suggs du Orlando Magic. La franchise de l’Ohio l’a emporté (94-84) – mais ça tout le monde s’en fout – mais les deux jeunes hommes se sont illustrés. L’intérieur des Cavs, troisième choix de la dernière draft, a cumulé 14 points, 7 rebonds et 6 passes tout en faisant preuve de maladresse (5 sur 15).

De son côté, Suggs, le cinquième choix, claquait 16 points, 8 rebonds et 5 passes. Avec surtout cette claquette-dunk bien puissante, sortie de nulle part :

Pas mal pour un boug d’1,93 m. Les deux top-picks continuent donc de s’illustrer, même s’il s’agit évidemment simplement de la ligue estivale. Mais leurs profils sont décidément intéressants. Vivement le début des vraies hostilités.

Scottie Barnes, Jonathan Kuminga et Moses Moody… voilà d’autres prospects intéressants à suivre. Ils étaient tous réunis sur le parquet lors du choc entre les Toronto Raptors et les Golden State Warriors hier soir. Sauf qu’ils ont tous manqué d’adresse. 2 sur 8 pour Barnes, qui a quand même fini avec 13 points et 8 rebonds. 5 sur 17 pour Kuminga (18 points) et 4 sur 15 pour Moody (14). Par contre, le vrai moment fort de la soirée c’est ce dunk de dingo de Gary Payton II.gue

Gary Payton aussi (enfin, son fils quoi)

Le principe de « mort subite » ou « panier en or » en Summer League, c’est quand même un délire. Max Strus (un nom d’agent immobilier en Lorraine ou en Franche-Comté mais attention ça joue au basket) a crucifié ses adversaires juste après l’entre-deux lors de la deuxième prolongation du match entre le Miami Heat et les Memphis Grizzlies. L’ailier a aussi planté 32 points avec ses 9 rebonds. Le héros du soir.

Dans le camp d’en face, le Français Killian Tillie faisait preuve de polyvalence en compilant 9 points, 5 rebonds et 3 passes en 19 minutes. Toujours bon à prendre. En revanche, ses compatriotes du Oklahoma City Thunder ont connu une nuit plus discrète. Theo Maledon n’a marqué que 5 points en 29 minutes (2 sur 11), tout comme son coéquipier Jaylen Hoard. En plus, OKC a pris une fessée contre les New Orleans Pelicans (65-80).

Jalen Green vs Cade Cunningham, un duel au sommet qu’il ne fallait pas rater !

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest