Jayson Tatum, Brad Stevens vole à son secours

Après des Finales NBA difficiles pour Jayson Tatum, le patron des Boston Celtics Brad Stevens l'a fermement défendu face à la presse.

Cédric EmésPar Cédric Emés | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Jayson Tatum, Brad Stevens vole à son secours

Les Finales NBA ont été difficiles pour Jayson Tatum. Attendu au tournant, l'ailier des Boston Celtics a vécu une série complexe face aux Golden State Warriors (2-4). Dans le dur face à Andrew Wiggins, le jeune talent a déjoué, avec des ballons perdus et une grosse maladresse.

Depuis la fin de cette saison, le natif de Saint-Louis a ainsi reçu de nombreuses critiques. Mais, sans surprise, le joueur de 24 ans conserve la confiance de ses dirigeants. Devant les médias, le président des Celtics Brad Stevens l'a fermement défendu.

"Je lui ai juste dit de partir en vacances. De se reposer. Ce gars nous a donné tout ce qu'il avait. Quand vous regardez ses minutes, ses matches joués... Je l'ai dit à plusieurs reprises : c'est une superstar qui ne veut pas s'asseoir sur le banc.

Il veut jouer, il veut jouer tout le temps. Je pense que sur les Finales NBA, il serait le premier à dire qu'il aimerait revivre certains de ces moments. Mais je pense que d'autres facteurs ont contribué à son jeu.

La façon dont je regarde les choses - car évidemment il y a de la subjectivité et des réactions sous le coup de l'émotion -, il faut le faire objectivement : Jayson et Jaylen, lors des Playoffs, ont réalisé des choses historiques à leur âge, c'est très rare.

Même s'il n'a pas joué sa meilleure série, il n'y a aucune chance pour nous de jouer les Finales NBA sans lui, sans ses performances tout au long de cette campagne. Quand je repense à son Game 6 à Milwaukee, il s'agit de l'un des meilleurs matches que j'ai vu de mon temps, certainement en personne et avec les Celtics.

Sans cette performance, nous aurions eu cette discussion il y a un mois et demi", a même précisé Brad Stevens.

Et effectivement, les Finales NBA difficiles de Jayson Tatum ne doivent pas faire oublier sa campagne 2021-2022. Désormais, il doit simplement apprendre de cet échec pour passer un cap supplémentaire dans sa carrière.

Jayson Tatum, le gros coup de froid

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest