Joel Embiid : ses regrets avec Ben Simmons, un tacle indirect à Harden ?

Joel Embiid regrette vraiment le départ de Ben Simmons des Philadelphia Sixers. Et l'expérience James Harden par la même occasion ?

Julia BeaugerPar Julia Beauger | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Joel Embiid : ses regrets avec Ben Simmons, un tacle indirect à Harden ?

Joel Embiid a participé au podcast de Tyrese Maxey et avait pas mal de choses intéressantes à dire. Les deux équipiers des Philadelphia Sixers ont évoqué Ben Simmons. Le Camerounais a tenu des propos élogieux - et presque surprenants - à son encontre. Et exprimé le regret qu’il ait quitté la franchise.

Alors que son hôte lui demande avec qui il était le plus dur de jouer, James Harden ou Simmons, le big man esquive. Et se lance dans des louanges pour l’actuel joueur des Nets :

« Je ne pense pas que c’était dur de jouer avec aucun des deux. Je dirais juste que… J’ai toujours fait partie de ceux qui ne pensent pas que Simmons ait vraiment besoin d’avoir un tir, parce qu’il était si bon, c’est juste un monstre physiquement. C’est quelqu’un qui fait 6’11 qui traverse le terrain tellement vite. Il est presque aussi rapide que toi (Maxey). Tu es un peu plus rapide, mais il l’est presque autant que toi. 6’11, il saute super haut, il peut défendre sur les postes 1 à 5.

Donc je n’ai jamais pensé qu’il ait vraiment besoin d’avoir un tir. J’ai toujours pensé que s’il pouvait trouver un moyen d’amener son pourcentage aux lancers-francs à 75-80%, ça aurait tout changé. Parce que si vous y pensez, s’il pensait qu’il pouvait mettre ces tirs (les lancers), qu’est-ce qu’il ferait ? Il ne cesserait d’attaquer, attaquer, attaquer, il ne s’arrêterait jamais. Et ensuite que devrait faire la défense ? Il était déjà un tel playmaker. »

Quelques instants plus tard, Tyrese Maxey demande à Joel Embiid ce qu’aurait pu donner leur trio si Ben Simmons n’était pas parti.

« Je pense que c’est le fit parfait. Tu as ce gars qui est tellement altruiste. Je veux dire, on est tous altruiste, mais lui c’est « le » joueur altruiste. Et tu ajoutes tes qualités de scoreur et mes qualités de scoreurs. Et défensivement, lui et moi on était toujours Top 5. Chaque année, peu importe qui étaient les autres sur le terrain, Top 5. C’est ce qui a échappé aux gens. Et je déteste la façon dont les choses se sont passées. »

Une façon dans laquelle Joel Embiid a lui aussi une part de responsabilité. Ses critiques publiques, comme celles de Doc Rivers, ont forcément pesé, tout autant que l’attitude, la personnalité et les choix de Ben Simmons.

Mais le constat est probablement vrai. Ce trio aurait été particulièrement intrigant. Et probablement un meilleur fit que les Sixers version James Harden. Sans que ce soit un tacle direct, qu’Embiid réponde tout ce la quand on lui demande avec lequel des deux il était le plus dur de jouer tend à montrer qu’il regrette le départ de Simmons, et donc la venue du barbu.

Zion répond aux critiques : “C’est comme ça depuis que j’ai 16 ans”

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest