John Wall et les Rockets, enfin le divorce ? Trois contenders intéressés

John Wall et les Houston Rockets se dirigeraient vers un buyout qui permettrait au meneur de partir en tant qu’agent libre. Les Clippers, Lakers et le Heat sont perçus comme trois potentielles destinations.

Benjamin MoubechePar Benjamin Moubeche  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Rumeurs
John Wall et les Rockets, enfin le divorce ? Trois contenders intéressés

John Wall n’a pas joué en NBA depuis plus d’un an. Dans la dernière année de l’extension de 171 millions de dollars qu’il a signée en 2017, le quintuple All-Star est actuellement cloué au banc des Houston Rockets. Mais le meneur pourrait bientôt être agent libre, d’après le journaliste Marc Stein.

L’année dernière, Wall a refusé de sortir du banc, derrière Jalen Green et Kevin Porter Jr, à la demande des Rockets. Il n’a finalement pas joué la moindre minute de l’exercice 2021-2022. La saison prochaine, il devrait toucher 47,4 millions de dollars pour un rôle similaire — c’est-à-dire inexistant — s’il reste dans le Texas. Une situation qui pourrait pousser les deux camps à s’accorder sur un divorce.

Compte tenu de son contrat et de son apport, le meneur est virtuellement intransférable. Leur seule porte de sortie, aujourd’hui, semble être un buyout. Cela signifie qu’il devra abandonner une partie de son salaire pour quitter Houston. C’est dans cette direction qu’iraient actuellement Wall et la franchise, d’après les dernières rumeurs. Sur un tel timing, cette piste paraît plus probable que jamais.

La question qui subsiste est celle du montant : quelle part de son salaire le joueur acceptera-t-il de concéder ? Le prix de sa liberté fait sans doute déjà l’objet de négociations entre lui et le front office des Rockets. Mais il y a de grandes chances que John Wall retrouve les parquets cette saison, d’une manière ou d’une autre.

Clippers, Heat et Lakers sur le dossier

Une fois sur le marché, les Los Angeles Clippers sont mentionnés depuis des mois comme une potentielle destination. C’est contre cette équipe qu’il a joué la dernière fois, en avril 2021, compilant 27 points et 13 passes avant de disparaître définitivement. Pour que la boucle soit bouclée, il pourrait également s’agir de la prochaine équipe pour laquelle il jouera.

Les Clippers cherchent à se renforcer au poste 1 depuis plusieurs saisons. Reggie Jackson a dépassé toutes les attentes, mais le recrutement de Wall ne serait certainement pas de trop pour aider Kawhi Leonard et Paul George dans leur quête d’une bague. Avec seulement deux agents libres majeurs, Nicolas Batum et Isaiah Hartenstein, le meneur pourrait être leur priorité pendant l’intersaison. L’intérêt devrait être mutuel compte tenu de leur statut de contender.

Le Miami Heat est un autre prétendant au titre qui pourrait proposer un contrat à Wall. Après leur élimination en finales de conférence face aux Celtics, Pat Riley aura à cœur de renforcer son roster pour lancer un nouveau run l’année prochaine. Les Lakers sont dans une situation similaire — quoiqu’ils partent de plus loin — et devraient se positionner sur le dossier eux aussi.

All-Star pendant cinq années consécutives avant sa blessure, John Wall pourrait encore jouer un rôle important dans une équipe compétitive. Son niveau de jeu reste incertain. Mais ses moyennes de 20,6 points et 6,9 passes dans sa dernière saison suggèrent qu’il en est toujours capable. Le parquet tranchera.

[ITW] Brett Gunning nous parle des Rockets d'Harden, de Curry et de coaching

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest