Jonathan Isaac, le 904e jour d’après

Jonathan Isaac, le 904e jour d’après

904 jours après son dernier match, Jonathan Isaac a finalement rejoué au basket en NBA la nuit dernière. Et il a été bon.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Jonathan Isaac a attendu ce moment pendant plus de 900 jours. Au point où il ne savait même plus s’il reverrait un parquet NBA.

« Il y a eu des fois où je me suis demandé si j’avais vraiment envie de continuer », se remémore l’intéressé après son grand retour à la compétition lundi soir. « Mais je sais que je suis venu au monde pour jouer au basket. »

La ligue l’a presque oublié. Mais après presque trois ans d’absence, il est finalement revenu la nuit dernière à l’occasion de la rencontre entre le Orlando Magic et les Boston Celtics. Une délivrance. Un premier match officiel depuis le 2 août 2020, dans la bulle Disney. Un premier match depuis une nouvelle blessure au genou, grave et persistante au point de lui faire rater l’intégralité des deux dernières saisons et la moitié de l’exercice en cours. Déjà à l’époque, il revenait d’une opération subie en janvier 2020. Il n’avait plus joué à l’Amway Center depuis la fin décembre 2019.

Jonathan Isaac, un grand retour annoncé par… son pasteur

L’histoire aurait été belle quelle que soit sa performance ou celle de ses coéquipiers. Mais elle l’est encore plus avec cette victoire du Magic (113-98), qui ont ainsi mis fin à la série de 9 succès consécutifs des Celtics. Surtout que Jonathan Isaac a su y apporter sa touche en compilant 10 points, 3 rebonds et 2 interceptions en 10 minutes.

« Je l’ai trouvé très bon », confiait son coach Jamahl Mosley. « Il y avait évidemment beaucoup d’émotions et j’ai aimé la façon dont il a su se gérer. »

Isaac avait déjà eu l'occasion de se tester sur trois matches de G-League avec la franchise affiliée au Magic. Il s'était alors illustré en claquant plus de 15 points par match. Mais l'intensité est bien différente en NBA. Limité en minutes, il a disputé deux passages. Encore un peu rouillé lors du premier, il est monté en puissance sur le second en inscrivant notamment deux paniers primés pour aider Orlando à se mettre à l’abri.

« Le premier m’a vraiment mis dans le dur. Je n’arrivais plus à parler et je respirais très fort. Mais je me suis calmé sur la seconde rotation et je me suis senti beaucoup mieux. (…) Je me sens soulagé et en paix. »

Jonathan Isaac est le joueur le mieux payé du Magic avec un salaire de plus de 17 millions annuels jusqu’en 2025. Seuls 3 de ses coéquipiers avaient déjà joué à ses côtés avant le match contre Boston. Mais s’il retrouve petit à petit des sensations, le sixième choix de la draft 2017 pourrait se glisser à nouveau progressivement dans le projet. De toute façon, le simple fait d’être là est déjà une victoire pour lui.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest