Karl-Anthony Towns pensait avoir « l’effet LeBron » à son arrivée en NBA

En NBA depuis 6 ans, l'intérieur des Minnesota Timberwolves Karl-Anthony Towns a rapidement compris qu'il avait besoin d'être entouré.

Cédric EmésPar Cédric Emés | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Karl-Anthony Towns pensait avoir « l’effet LeBron » à son arrivée en NBA

Depuis ses débuts en NBA, Karl-Anthony Towns se retrouve particulièrement attendu. Choisi au #1 pick de la Draft NBA par les Minnesota Timberwolves, l'intérieur a immédiatement eu une grosse pression sur les épaules.

Il faut dire que l'ancien de Kentucky suscitait de grandes attentes. Et à son arrivée dans la Ligue, KAT disposait du coup d'une énorme confiance. Au point de penser qu'il pouvait prendre les Wolves sur son dos pour changer le visage de la franchise.

"Je pensais avoir l'effet LeBron. Je pouvais arriver et tout faire par moi-même.  Mais c'est la NBA. Vous réalisez que vous ne pouvez vraiment pas le faire par vous-même. Il faut une équipe de personnes qui sont prêtes à se sacrifier.

A être les stars dans leur rôle pour vraiment faire en sorte que la victoire arrive. Et il faut donc plus qu'une seule personne. Et surtout dans la ligue dont nous parlons. Maintenant, il faut deux ou trois superstars pour avoir une chance", a ainsi jugé Karl-Anthony Towns pour The Undefeated.

Les talents comme LBJ, capable de bouleverser l'équilibre de la NBA dès sa première année, sont extrêmement rares. De son côté, Karl-Anthony Towns connait un apprentissage plus compliqué. A 26 ans, il a pour l'instant vécu une seule saison avec un bilan positif.

Mais sur cet exercice, KAT et les Wolves (11 victoires - 11 défaites) semblent dans le coup.

Karl-Anthony Towns, un like « polémique » et la carte du hacking

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest