Keegan Murray, une Summer League idéale avec les Kings

Keegan Murray, sélectionné en 4e position par les Sacramento Kings à la draft, impressionne toute la NBA en Summer League.

Benjamin MoubechePar Benjamin Moubeche  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Keegan Murray, une Summer League idéale avec les Kings

Il ne faut jamais s’enflammer sur la Summer League, c’est une règle d’or. Mais il faut admettre que Keegan Murray rend la chose très difficile cette année. Choix critiqué des Sacramento Kings à la draft, le rookie éblouit match après match.

Samedi, Murray a compilé 20 points et 9 rebonds face au Magic. Son shot pour envoyer la rencontre en prolongation in extremis a à peine eu le temps de faire le tour du monde avant qu’il ne retrouve les parquets. 24 heures plus tard, il a marqué 23 points contre les Pacers et a remporté son duel contre Bennedict Mathurin, le 6e pick de la draft.

Ces performances, Keegan Murray commence à en prendre l’habitude. Il affiche une moyenne de 20,4 points sur ses cinq matches de Summer League. Le tout avec une adresse remarquable : 49% au tir et 42% à trois points. Il n’est finalement passé qu’une seule fois sous la barre des 20 unités, une rare déception cet été.

"Ce gars est plutôt spécial", s’est émerveillé Monte McNair, le GM des Kings, devant la rencontre. Efficace et élégant, le joueur qu’il a sélectionné en 4e position est certainement à la hauteur de ses attentes jusqu’ici.

"Keegan est un joueur extrêmement complet, un two-way player, l’un des scoreurs les plus prolifiques du pays. Il contre, intercepte, prend les rebonds et impacte le jeu de bien des manières. Nous parlons de polyvalence, de quelqu’un qui peut attaquer à l’intérieur et à l’extérieur, de quelqu’un qui peut défendre plusieurs postes. […] Il nous est paru indiscutable que Keegan Murray était le meilleur joueur disponible, et nous avons sauté sur l’occasion de le drafter", a commenté le General Manager, après la draft.

La pépite d’Iowa était perçue par tous comme un prospect "NBA-ready". La Summer League confirme jusqu’ici cette impression, bien qu’elle ne reste que la Summer League. La marche sera évidemment bien plus haute à son arrivée en NBA, certainement en tant que titulaire.

Les occasions de rêver sont rares pour les fans de Sacramento. Les exploits de Keegan Murray, même à ce niveau, leur permettent au moins de profiter de la période estivale. Mais la logique est la même pour tout le collectif : la saison à venir sera un bien plus grand défi. Après 16 ans sans playoffs, le rookie et ses coéquipiers devront se battre pour renouer avec la victoire.

"Bienvenue en enfer" : jouer pour les Kings a failli pousser un Hall of Famer de 26 ans à la retraite

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest