Kevin Durant : “Je n’en ai rien à faire de ma legacy”

Kevin Durant assure ne plus courir après la reconnaissance, alors qu'il entame un nouveau chapitre de sa carrière. On y croit ?

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Kevin Durant : “Je n’en ai rien à faire de ma legacy”

Kevin Durant a fait sa première apparition à domicile sous le maillot des Phoenix Suns mercredi, avec une victoire contre Minnesota à la clé. "KD" a eu du mal à se mettre dedans, mais il a petit à petit rectifié le tir et contribué autant que possible. En marge de cette rencontre, "KD" a accordé un entretien à Shams Charania de The Athletic.

"Je n'en ai rien à faire de ma legacy. Avant, c'était le cas. Je voulais faire mon trou, ma place dans cette ligue, afin que les gens puissent se souvenir de moi. Mais aujourd'hui, c'est devenu trop encombrant. Les gens se concentrent trop là-dessus. [...] Ils font des comparaisons.

Avant quand il n'y avait pas tous ces débats, je me souciais de ça. Je voulais être considéré parmi les plus grands, c'était important pour moi. Désormais, je n'en ai vraiment, mais vraiment, rien à faire. Je veux simplement jouer, produire des choses, être le meilleur possible, rentrer chez moi et passer du temps avec ma famille. C'est tout".

Kevin Durant estime être victime d'un traitement défavorable de la part des médias, qui ont surfer sur l'intérêt autour de ses décisions et de sa carrière, déformant à ses yeux la réalité.

"Quand je suis parti des Warriors, les choses et les gens ont cessé d'être logiques à mon sujet. [...] Ils ont eu ce besoin d'ajouter de la narration à ce qui se passait, de mettre des choses en avant pour me discréditer. C'est comme ça depuis. Ce n'est même plus plaisant d'interagir avec les gens parce qu'ils ne sont pas francs. On change le curseur un peu plus à chaque fois en me demandant le maximum et si je n'y parviens pas, je suis un raté.

Je ne balance pas de la merde aux gens. Chacun veut sa propre expérience de la NBA. Je ne peux rien dire là-dessus et je laisse faire. Quand un fan vient me dire : 'KD, je n'aime pas que tu fasses ça', je ne peux pas être énervé à cause de ça. C'est comme ça qu'il voit les choses. J'ai appris à accepter ça, à aller de l'avant et à être la meilleure version de moi-même".

L'entretien dans son intégralité est à retrouver sur The Athletic. Il n'y a pas de scoop à proprement parler. Kevin Durant évoque son départ de Brooklyn avec à peu près les mêmes termes que lors de ses précédents entretiens, ainsi que ses premières impressions en tant que joueur des Suns.

Podcast #84 : Dallas en plein cauchemar + 3 teams à suivre en 2024

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest