Kevin Durant, Rudy Gobert : Les 5 perfs marquantes de la nuit en NBA

Kevin Durant, Rudy Gobert : Les 5 perfs marquantes de la nuit en NBA

De Kevin Durant à Rudy Gobert, un point sur les cinq performances et contre-performances marquantes de la nuit en NBA.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Il y avait du lourd cette nuit. Kevin Durant accueillait Stephen Curry dans un match très attendu. Rudy Gobert et Draymond Green ont prouvé qu'il ne faut pas forcément scorer beaucoup pour avoir un énorme impact. De leur côté, Brandon Boston Jr et Dejounte Murray, chacun à leur manière, ont envoyé.

Kevin Durant (Brooklyn Nets)

Kevin Durant jouait à domicile mardi soir. Et pourtant, c’est Stephen Curry qui est reparti sous les « MVP, MVP » d’un public new-yorkais prêt à saluer la performance étincelante du meneur des Warriors. KD a fait jeu égal avec son ancien coéquipier le temps d’un quart-temps. Le tout premier de la partie, à l’issue duquel ils avaient chacun inscrit 12 points. La suite s’est gâtée.

L’ailier star des Nets n’a converti que 2 de ses 12 tentatives après ça. Avec même un 0 sur 8 bien vilain lors du troisième quart-temps décisif, au cours duquel les Californiens ont pris le large. Hors du coup, il a regardé le reste de la partie – de toute façon déjà pliée – depuis le banc de touche.

Kevin Durant a fini avec 19 points, 10 de moins que sa moyenne habituelle. Et bien évidemment son plus petit total depuis le coup d’envoi de la saison. Cette rencontre tend à la confirmer : quand il cale, Brooklyn n’existe plus ou presque. Sale soirée.

Draymond Green (Golden State Warriors)

Relation de cause à effet. Si Durant a été aussi discret, c’est d’abord parce qu’il s’est coltiné Draymond Green sur le dos. « C’est impossible de mieux défendre que ce qu’a fait Dray ce soir », assurait Steve Kerr. Modeste, l’intéressé s’est trouvé « vraiment correct. » Plus sérieusement, il « cherchait ce challenge. » Histoire de rappeler à tous – et à son ami notamment – de quel bois il peut se chauffer.

Green a été impérial. Les 37 points de Stephen Curry sont évidemment retentissants mais le gros du boulot a été abattu par l’ancien All-Star. Des deux côtés du parquet. Avec par exemple 7 points et 3 passes dans le troisième quart. 11 points (5 sur 6), 6 rebonds et 8 caviars avec un différentiel de +17 à l’arrivée.

On retrouve le grand Draymond Green cette saison. Celui qui est engagé sur le terrain. Appliqué en attaque, intense en défense. Le moteur des Warriors.

Rudy Gobert (Utah Jazz)

Sans Joel Embiid en face de lui, Rudy Gobert n’avait aucun équivalent sur le terrain à Philadelphia hier soir. Du coup, il s’est promené dans la raquette. 28 minutes. 15 points. 4 blocks. Et surtout 17 rebonds. C’est fort, parce qu’aucun des autres acteurs de la rencontre n’a passé la barre des 9 prises.

Le Français était juste trop dominant dans la peinture. Comme quasiment tous les soirs mine de rien. Il donne l’impression d’avoir encore progressé, même légèrement. C’est fort. Et très viril aussi, comme sa voix après le match.

Brandon Boston Jr (Los Angeles Clippers)

Et si les Clippers avaient trouvé un nouveau jeune joueur très intéressant à la toute fin de la draft ? Brandon Boston Jr, le 57ème choix en 2021, a eu le droit à 20 minutes de jeu cette nuit. Un temps plus que suffisant pour s’illustrer sur le parquet. Avec 13 points à l’arrivée. Mais aussi 4 rebonds et 1 interception.

C’est la première fois qu’il avait vraiment l’opportunité de se mettre en valeur. Et ce qui ressort, c’est que les Angelenos disposent d’un potentiel scoreur dans leur effectif. Boston Jr a aussi bien attaqué le cercle (3 sur 3 aux lancers) que fini de loin (2 sur 4 à trois-points). Dans un style très « smooth. » Attention, joueur à suivre au bout du banc.

Dejounte Murray (San Antonio Spurs)

Sans faire de bruit, Dejounte Murray est devenu l’un des spécialistes du triple-double en NBA. Logique, pour un joueur un temps comparé à Russell Westbrook. Sauf que le meneur athlétique des Spurs défend vraiment, lui. Bon, il lui manquait une passe pour vraiment conclure son triple-double mais il a compilé 26 points, 12 rebonds et 9 offrandes (avec 3 interceptions).

Une performance dans la lignée de son début de saison, très complet. Les Texans ne gagnent pas mais il brille aux commandes avec plus de 18 points, 8 rebonds et 8 passes de moyenne. Intéressant pour la suite.

CQFR : Stephen Curry trop fort pour Brooklyn, quel tueur !

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest