Pourquoi Khris Middleton est la clé des playoffs pour Milwaukee

Pourquoi Khris Middleton est la clé des playoffs pour Milwaukee

Excellent lors du Game 3 contre les Hawks, Khris Middleton prouve encore une fois que son impact est déterminant pour les Bucks.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Giannis Antetokounmpo est, et sans doute à juste titre, considéré comme la seule superstar de l’effectif des Milwaukee Bucks. Mais ça ne veut pas dire qu’il est le seul à pouvoir faire gagner la franchise du Wisconsin. Depuis quelques années, le baromètre de cette équipe, c’est Khris Middleton. Et si cette saison est peut-être la bonne pour ce groupe, c’est justement parce que l’arrière All-Star n’a jamais été aussi fort et donc aussi déterminant.

CQFR : Khris Middleton prend feu, Trae Young se blesse bêtement

Nouvelle illustration dimanche soir, avec un récital du bonhomme dans le money time. Auteur de trois paniers à trois-points en moins de deux minutes – une série pour lancer les Bucks sur un 15-3 dévastateur – il a été le bourreau des Hawks. Avec 20 de ses 38 points inscrits dans le quatrième quart temps. Plus que l’ensemble de l’équipe adverse sur la période. Tout en marquant plus de paniers (8) dans les 12 dernières minutes que lors des 36 précédentes.

« Ce que l’on a vu est incroyable. Vraiment irréel. Il a porté l’équipe à la fin », confiait Antetokounmpo, lui-même auteur de 33 points, au sujet de son coéquipier. « Il voulait qu’on lui passe la balle et on l’a fait. On s’est dit ‘dégageons tous de là, passons lui la balle et laissons Khris nous délivrer.’ Et c’est ce qu’il a fait. »

C’est ce qu’il a fait lors du Game 3 contre les Hawks mais aussi lors des tours précédents. Khris Middleton avait notamment inscrit plusieurs paniers décisifs, dont un game winner, en demi-finale de Conférence face aux Brooklyn Nets. Avec déjà une performance à 38 points lors d’un Game 6 crucial où Milwaukee risquait l’élimination. Le joueur de 29 ans arrive au sommet de son art. Et il joue les meilleurs playoffs de sa carrière avec plus de 23 points, 7 rebonds et presque 5 passes de moyenne.

« C’est juste un sacré joueur », remarquait Mike Budenholzer. « On sait ce que Khris peut faire pour nous et on sait comment gagner avec lui. »

Khris Middleton, le facteur X des Bucks

Il est sûr de sa force. Une statistique résume plutôt bien son impact sur les Bucks depuis le début de la compétition : lorsque Middleton a converti plus de 40% de ses tentatives aux tirs, ils ont gagné neuf matches pour zéro défaite. En revanche, ils n’ont remporté qu’une seule des cinq rencontres où il manquait cruellement d’adresse. Le baromètre.

Ça s’explique aussi par le fait que Giannis Antetokounmpo, aussi talentueux soit-il – et lui aussi brille sur ces playoffs – peine à se créer son tir. Autrement dit, quand la défense se resserre, quand le rythme se ralenti et quand les attaques se jouent sur demi-terrain, le Grec délègue des responsabilités à son coéquipier.

« Je crois à mort en lui », notait le double-MVP, assurant que ça ne le gênait pas de laisser la place à Middleton dans les fins de partie. « S’il veut la balle, il l’aura. C’est aussi simple que ça. »

Khris Middleton est le meilleur joueur de l’effectif quand il s’agit d’agresser une défense en drive et de punir avec un tir précieux à mi-distance ou à trois-points. Jusqu’à présent, ça a toujours fini par montrer des limites. Parce qu’il arrivait un moment où son talent ne suffisait plus. Mais il n’a cessé de progresser saison après saison. Et cette année, c’est la bonne. Pour lui et donc pour Milwaukee.

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest