Les Knicks ont-ils du mal à attirer les stars à cause de leur centre d’entraînement ?

La difficulté des New York Knicks à attirer des gros free agents pourrait s'expliquer par une simple raison... géographique.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Les Knicks ont-ils du mal à attirer les stars à cause de leur centre d’entraînement ?

Les New York Knicks manquent d'attractivité depuis pas mal d'années maintenant. La dernière fois qu'un gros free agent a choisi de rejoindre les New York Knicks, ça commence quand même à dater. Depuis Amar'e Stoudemire en 2010, on peut citer Joakim Noah en 2016, mais le cas de "Jooks" est particulier puisqu'il a grandi à New York et était déterminé à porter un jour le maillot de la franchise.

Outre la médiocrité sportive devenue chronique, les Knicks devraient tout de même en théorie attirer plus de monde au vu du potentiel que représente New York. Pourtant, les années se suivent et se ressemblent. Un facteur est parfois oublié par le grand public pour contribuer à expliquer ce désamour : le centre d'entraînement.

Contrairement aux Brooklyn Nets, qui s'entraînent Industry City, une quinzaine de minutes du Barclays Center et à peine plus du centre-ville. Les Knicks sont toujours basés à Tarrytown, à 45 km du Madison Square Garden et à 22km de la frontière nord de Manhattan. Nombreux sont les joueurs qui considèrent comme une véritable tannée le trajet en voiture, fréquemment au milieu des bouchons, entre leur domicile et le lieu de rassemblement.

Pas top non plus, le fait que les Knicks décollent toujours de l'aéroport de Westchester County, à 1 heure de voiture et 45 minutes de train du MSG, plutôt qu'à La Guardia ou Newark, tous à une demi-heure de voiture.

Podcast épisode #48 : Faut-il avoir peur des Sixers ?

Lorsque Kevin Durant et Kyrie Irving avaient décidé de rejoindre les Nets plutôt que les Knicks, Jared Dudley avait expliqué :

"La première chose que je ferais si j'étais à la tête des Knicks ? Je me débarrasserais de ce centre d'entraînement. Personne ne veut vivre dans ce coin ou aller y travailler. Pour convaincre les joueurs, il faut être le plus près possible de la ville. C'est pour ça que Kevin Durant a choisi Brooklyn.

DeAndre Jordan lui a dit que les Nets s'entraînaient à deux minutes du Barclays. Kyrie et lui n'étaient même pas au courant. Quand je jouais à Brooklyn, je vivais en centre-ville et il me fallait 12 minutes pour aller à l'entraînement. C'est un énorme bonus".

Il ne semble pas être dans les plans du front office des Knicks de revoir ses plans en ce qui concerne ce dossier, bien qu'un changement à ce sujet pourrait être un plus à la table des négociations si la franchise reprend du poil de la bête dans les prochaines années...

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest