Avec Larry Nance, les Blazers ont (peut-être) trouvé une formule pour gagner

Avec Larry Nance, les Blazers ont (peut-être) trouvé une formule pour gagner

Le rôle de plus en plus important attribué à Larry Nance Jr coïncide avec la montée en puissance progressive des Portland Trail Blazers.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Après une intersaison tumultueuse, rythmée par les rumeurs autour d’éventuelles envies de départ de Damian Lillard, une partie du public NBA pointaient du doigt le recrutement des Portland Trail Blazers, jugé insuffisant pour convaincre le meneur All-Star de rester dans l’Oregon. Coïncidence ou non (non), les GM de la ligue qualifiaient l’arrivée de Larry Nance Jr comme la signature « la plus sous-estimée » de l’été.

Les Blazers n’ont pas signé autant de noms que les Los Angeles Lakers ou les Chicago Bulls. Mais ils ont fait dans le sobre. Sobre et solide. Deux adjectifs pour décrire Nance Jr, très apprécié aux Cleveland Cavaliers avant son transfert.

Ses débuts à Portland n’ont pas été extraordinaires, avec un temps de jeu fluctuant. Parce que Chauncey Billups, le nouveau coach, ne savaient pas trop dans quel schéma le faire évoluer. Coïncidence ou non (non), la franchise a mal démarré. Mais elle va mieux. Elle va mieux depuis que l’entraîneur a trouvé la bonne formule. Et celle-ci implique la présence de l’une de ses recrues sur le terrain.

Larry Nance Jr a été l’homme clé du succès contre les Chicago Bulls – l’une des meilleures équipes de la ligue après un mois – mercredi soir. 16 points, 6 sur 9 aux tirs dont 2 sur 3 à trois-points, 9 rebonds, 3 passes, 3 interceptions, 1 block et un différentiel de +10 en 25 minutes. Pour un beau comeback des Blazers, menés de 20 points et finalement vainqueurs. Avec deux lancers du héros de la soirée pour conclure la partie sous l’ovation du public.

https://twitter.com/Larrydn22/status/1461222949277483008?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1461222949277483008%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Ftheathletic.com%2F2963639%2F2021%2F11%2F18%2Flar-ry-lar-ry-lar-ry-larry-nance-jr-moved-the-trail-blazers-crowd-and-they-let-him-hear-it%2F

« J’ai entendu le public scander mon nom. J’avais mon masque pour cacher mon sourire. C’était incroyable. C’est seulement mon 16ème match avec Portland donc j’apprécie. Cleveland c’était vraiment chez moi. Donc de débarquer dans une nouvelle situation, ce n’était pas facile », confie l’intéressé.

Comme lors du match précédent, contre les Toronto Raptors, les Blazers ont fini la rencontre dans une configuration « small ball » avec Larry Nance Jr en pivot. Et ça marche mieux. Vraiment mieux. C’est fou comme le simple fait d’aligner des joueurs plus mobiles et plus polyvalents peut parfois changer le visage d’une équipe.

Alors, bien sûr, c’est en réalité un peu plus compliqué que ça. D’ailleurs, les statistiques des cinq incluant Nance et Nassir Little, un autre joueur de l’ombre important et présent sur le parquet dans le money time hier, ne sont pas particulièrement bonnes. Et pourtant, ça donne vraiment l’impression de fonctionner dans les fins de matches serrés. Avec 5 joueurs capables de tirer à trois-points et plus d’espaces pour Damian Lillard, épaulé par CJ McCollum et Norman Powell.

« Quand Larry est arrivé ici, je ne savais pas trop si c’était un poste quatre qui pouvait jouer cinq ou un poste cinq qui pouvait jouer quatre. Maintenant, je le vois vraiment comme un cinq à même d’être en quatre mais je pense que ça marche mieux avec lui en pivot dans une configuration small ball », explique Billups.

Alléluia. Sur les deux derniers matches, où il a vraiment joué pivot, Larry Nance a compilé 15 et 16 points avec un différentiel de +17 en cumulé. Pas mal pour deux victoires décidées dans les dernières minutes. Reste à savoir si le coach des Blazers osera conserver la même formule quand son équipe affrontera des adversaires un peu plus grands sous les panneaux.

CQFR : Giannis punit les Lakers, Butler revient fort

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest